Notre-Dame de Paris en feu : un historien montpelliérain consultant

L’historien montpelliérain Camille Pascal est intervenu ce lundi soir en direct sur BFMTV et sur C News comme consultant, pour commenter le gigantesque incendie qui ravage Notre-Dame de Paris depuis 18h50. En pleine semaine sainte et à six jours du week-end de Pâques.

Interrogé par les journalistes de la première chaîne d’info nationale -BFMTV-, puis sur C News, Camille Pascal a apporté un éclairage judicieux sur l’histoire de cet édifice de l’architecture gothique le plus visité de France, voire d’Europe, rendu notamment célèbre sur la planète grâce aux livres et aux films Quasimodo, le Bossu de Notre-Dame.

« Une amputation de notre identité »

 l’instar de Stéphane Bern, interrogé également sur BFMTV, l’historien montpelliérain n’a pas pu retenir sa vive émotion face aux flammes et au spectaculaire effondrement de la flèche de la cathédrale : « C’est la France qui brûle, c’est un drame national, Notre-Dame de Paris est un symbole de notre pays, c’est effroyable, je suis traumatisé, je pense à toutes ces oeuvres inestimables qui sont menacées par les flammes, je sais que des pompiers tentent de les sortir de la cathédrale, vont-ils y arriver, ce sont de véritables trésors qui sont enfermés, il faut vraiment sauver ce patrimoine. On assiste à une amputation de notre identité ».

Grand prix 2018

L’écrivain et historien montpelliérain Camille Pascal, qui fut la la plume de Nicolas Sarkozy avec Henri Guaino a été lauréat du Grand prix du roman de l’Académie Française 2018 pour son roman L’Été des quatre rois, chez Plon. Il raconte l’été 1830, quand quatre souverains se sont succédé sur le trône de France.

Conseiller d’État -il siège à la juridiction administrative suprême depuis 2012-, ancien secrétaire général du groupe France Télévisions et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy lorsqu’il était à l’Élysée, Camille Pascal âgé de 52 ans, est récompensé, alors que « L’été des quatre rois » est son premier roman, également en lice pour le prix Interallié. L’essayiste montpelliérain, qui a fait ses études au lycée Georges Clemenceau, où il a reçu le baccalauréat avec la mention bien,  a déjà publié quatre essais.

Une allée porte le nom de sa grand-mère

Issu d’une ancienne famille de Montpellier et de sa région, alliée aux Pascal d’Auriol et de Marseille, Camille Pascal est le petit-fils de Georges et Lucie Pascal qui furent décorés de la médaille de Juste parmi les nations à titre posthume, en 1934. Le conseil municipal de la ville de Montpellier a décidé lors de sa séance du 3 mai dernier d’attribuer le nom de sa grand-mère, Lucie Pascal, à une allée dans le quartier des Près-d’Arènes-les Aiguerelles.

Sauver les beffrois

À propos de la Ville de Montpellier, le maire et président de la métropole, Philippe Saurel a tweeté ce soir pour dire son émotion face au violent incendie, qui est en train de détruire Notre-Dame de Paris.

À 22h, le ministère de l’Intérieur ne cachait pas que le sauvetage de ce qu’il reste de Notre-Dame de Paris serait difficile. Des moyens exceptionnels sont engagés par la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, pour éviter que les flammes ne se propagent aux deux beffrois.

À 23h, une bonne nouvelle tombait : la structure et les deux beffrois étaient sauvés et préservés dans leur globalité. Une information officielle. L’heure est désormais à définir l’origine de cet incendie. Une piste est retenue par les enquêteurs de la police judiciaire parisienne : de gros travaux de réhabilitation sont en cours dans les combles de ND de Paris.

Notre-Dame de Paris en feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *