Artgora à Montpellier : performances en live de 18 street-artistes

Après une première édition réussie l’an passé, La Nef, la Ville de Montpellier, l’association LaruedelU, l’Atelier Les Bonjours, Go3D et leurs partenaires, Let’s Motiv, Boesner donnent rendez-vous aux Montpelliérains le samedi 25 mai, rue de L’Université, dans l’Écusson, à Montpellier pour célébrer l’art urbain à l’occasion d’Artgora. L’occasion également aux montpelliérains d’aller à la découverte du travail de plusieurs artisans locaux à travers une exposition-vente mettant en avant l’art urbain.

Investie dans le tissu culturel et artistique local, ouverte à l’échange avec l’ensemble de ses acteurs et implantée au sein d’une ville où toutes les disciplines artistiques fleurissent et se croisent, La Nef s’allie à plusieurs acteurs de taille pour organiser, dans une ambition pluridisciplinaire et une volonté d’ouverture, un événement spectaculaire tourné vers l’art urbain.

Esplanade de la Cité de la Danse

18 street-artistes français et étrangers (cssJPG, R. D’Om, Primal, Arkane, Aude B., Sancko & Out of Black, Sunny Jim, Cayn Sánchez, Adrien Roubens, Clara Langelez, Zoulette, Zico, Tisma, Siou, Olivier Bonhomme, Eaner, Dr Ponce, Freaks The Fab) réaliseront en direct, samedi 25 mai, de 10h à 19h des œuvres collaboratives, mais aussi des peintures, des collages, des pochoirs, sous les yeux du public sur l’esplanade de l’Agora, la Cité de la Danse.

Cette manifestation, organisée en parallèle d’une exposition-vente autour de l’art urbain à partir du 17 mai au cœur de la boutique de La Nef, sera l’occasion d’aller à la rencontre d’artistes tenant une place de choix dans le paysage européen du street-art.

Une exposition-vente autour de l’art urbain

La Nef, boutique d’Ateliers d’Art de France, proposera, lors de l’exposition-vente organisée du 17 mai au 15 juin, des pièces façonnées par les créateurs, dans leur atelier d’art installé en France, qui pour l’occasion ont été inspirés par l’art urbain. Mix de couleurs, de motifs et de matières…

Tissus sérigraphiées, ardoise ancienne, plaques de grès, béton, verre, métal

La Nef présentera à la vente les pièces en tissus sérigraphiées d’Anne Fontaimpe qui transforme son fil cousu en trait de crayon et accompagne naturellement ses paysages urbains.

La jeune mosaïste Pauline Okurowska présente des tableaux en bas-relief en ardoise ancienne gravée qui représentent des paysages d’immeubles.

L’ébéniste Julien Lachaud propose entre autres son cabinet en bois de sycomore, ébène du Gabon réalisé en collaboration avec le street-artiste Bims alors que la céramiste Mathilde le Mancq dessine sur ses plaques de grès des décors ajoutés au pinceau pour en faire des cubes décoratifs très expressifs.
De son côté, Nathalie Sanzache sculpte des luminaires, elle a imaginé une collection capsule avec le graffeur Adrien Roubens où le béton vient à la rencontre du graffiti. La céramiste Cécile Meunier travaille la matière comme une feuille de papier, et appose sur des formes qu’elle privilégie géométriques et épurées ses illustrations à l’aide d’oxydes, avant la cuisson.
Fernando Aghostino, souffleur de verre, reconnu pour ses œuvres colorées et ludiques présente ses pièces inédites dont certaines sont le fruit d’un travail avec son fils, spécialiste du graffiti.
Enfin, Philippe Buil sculpte des pièces en dentelles de métal en faisant fondre la matière au goutte à goutte. Grâce à cette technique, toutes ses créations sont uniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *