Sète : la tielle en route pour l’Indication géographique protégée

C’est en 1937 qu’Adrienne Virduci fut la première à commercialiser la tielle, ce plat du pauvre né aux confluences de la Méditerranée dans des familles de pêcheurs italiens, installés à Sète. Depuis trois générations, la qualité et l’authenticité de la teille sétoise ont ainsi été respectées. C’est pour préserver cette tradition culinaire que les artisans locaux ont engagé une démarche d’obtention de l’Indication géographique protégée, l’IGP.

Ce mardi, François Commeinhes, maire de Sète, et Christian Dassé, président de l’APGS, l’Association pour la promotion de la gastronomie sétoise ont  présenté aux médias de la capitale la démarche de labellisation IGP Tielle de Sète

Engagée depuis 2014 par une communauté d’artisans et d’industriels du bassin de Thau, cette démarche, placée sous la gouvernance de l’Association pour la promotion de la gastronomie sétoise est activement soutenue par la Ville. Un dossier en cours qui devrait prochainement aboutir pour préserver cette institution de la gastronomie locale.

Un grand pas en avant

Pour rappel, en septembre 2014, l’APGS organise la 1ère Fête de la Tielle de Sète pour favoriser la cohésion de ses membres et commencer à financer la démarche. Un succès total qui réunit plus de 2000 visiteurs, consommateurs de tielles. Depuis, organisée chaque année, la Fête de la Tielle de Sète est devenue un événement incontournable des festivités locales et attire toujours davantage d’amateurs.

En mai 2016, dans le cadre de l’avancement de la démarche IGP Tielle de Sète initiée par le président de la CCI de Sète, et par le président de l’APGS, Christian Dassé, une rencontre sur deux sites de production de tielles a eu lieu avec l’antenne régionale de l’INAO, avant la validation du Cahier des Charges IGP Tielle de Sète.

Première IGP du genre

En 2017, la commission permanente du Comité national des Indications Géographique Protégées s’est réunie et a donné son accord pour le lancement de l’instruction du dossier.

Un avis favorable a été donné pour la nomination d’une commission d’enquête. Le dossier est en cours et devrait aboutir prochainement. « Ce serait formidable pour les tiellistes du bassin de Thau et à priori ce serait la première IGP du genre, c’est à dire pour un produit alimentaire transformé », a commenté Christian Dassé.

À suivre.

L’annonce officielle d’un grand pas vers l’IGP Tielle de Sète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *