MHSC / Ligue 1 : Angers joue les trouble-fêtes à la Mosson (2-2)

À l’occasion de la 28e journée de Ligue 1, et du 1 000e match du MHSC au stade de la Mosson, Montpellier recevait Angers. Devant une cinquantaines de glorieux anciens, les actuels pailladins devront se contenter d’un nul 2 à 2. Delort (3′) et Skhiri (16′) ont rapidement donné l’avantage aux locaux tandis qu’Angers, réduit à 10, revint grâce à des réalisations de Fulgini (80′) et Bahoken (90+2).

Avec la défaite de Saint-Étienne à domicile face Lille (0-1), Montpellier laisse passer l’opportunité d’une belle opération au championnat. Septièmes, les hommes de Michel Der Zakarian restent à la portée des Niçois, (8e), en déplacement à Marseille ce soir (21h).

Ouverture du score rapide

Montpellier ouvrait rapidement le score avec ce qui est désormais un classique. Laborde débordait côté droit et trouvait au point de pénalty Delort qui ne se faisait pas prier (1-0, 3′). Montpellier reculait légèrement permettant à Angers de se procurer quelques occasions. Bahoken, plus prompt que Lecomte, ne parvenait pas à cadrer sa frappe et Tait manquer de surprendre Suarez qui laissait sortir le ballon (5′). il fallait ensuite une superbe envolée du portier pailladin pour sortir la frappe enroulée de Mangani (8′).

Contrôlant son adversaire, Montpellier des espaces laissés. Ainsi, Suarez ,dans son couloir droit, adressait un centre dans la surface mal dégagé par la défense angevine. Skhiri reprenait instantanément pour inscrire le deuxième but montpelliérain (2-0, 16′). Le milieu de terrain manquait ensuite de peu le doublé quand il voyait son lob astucieux passer de quelques centimètres à côté (19′). Mollet obligeait ensuite Butelle à une manchette pour écarter un coup franc puissant et flottant de 30 mètres (21′). Légère frayeur en fin de période quand Lecomte ne réussissait pas à éliminer Bahoken. Le tacle de l’attaquant envoyait le ballon de peu à côté des cages (40′).

Montpellier repris en fin de match

La seconde période reprenait sur un faux rythme sans qu’aucune des deux équipes ne prenne les commande du match. Lecomte devait être vigilant après que Bahoken ait subtilisé le ballon dans les pieds de Congré (55′). De quoi piquer légèrement les Montpelliérains. Au terme d’un superbe action collective, Delort, d’une talonnade astucieuse, trouvait Laborde. Butelle laissait trainer sa jambe pour écarter le danger (56′). Dans ce duel de gardien, Lecomte avait une nouvelle fois le dernier mot. D’abord en écartant une reprise de volée à bout portant de Tait (66′) puis en stoppant une tentative de Bahoken (68′).

Les Angevins se montraient de plus en plus dangereux. Sur une remontée montpelliéraine, Delort, partant seul en direction de la cage adverse, était accroché du bras par Pavlovic. Le défenseur récoltait un carton rouge et laissait les siens à 10 pour le dernier quart d’heure (75′). On pensait alors la rencontre pliée mais c’était sans compter la détermination des Angevins. Après avoir reculé, Montpellier voyait ses adversaires réduire la marque. Reine-Adélaïde décalait pour Fulgini qui d’une frappe croisée trompait Lecomte (2-1, 80′). Le buteur se muait ensuite en passeur. Le milieu de terrain mystifiait toute la défense d’une transmission lumineuse pour Bahoken qui glissait le ballon au fond des filets pour l’égalisation (2-2, 90+2).

Réactions d’après-match :

Stéphane Moulins (entraîneur d’Angers) : « C’est un petit exploit d’être revenu ici en étant menés 2 à 0 à 10 minutes de la fin en marquant deux magnifiques buts. Je suis fier de mes joueurs et heureux du résultat (…) J’ai trouvé le score sévère à la mi-temps. J’ai dis à mes joueurs qu’il y avait la place de faire quelque chose. (…) On ne lâche jamais. On a ce petit supplément d’âme qui fait que l’on se donne la possibilité d’inverser le cours des choses. On a pris tous les risques. Chez une équipe qui prétend à l’Europe, ce n’est pas rien. Peut-être que eux ne nous pensaient pas capable de faire ça. On a senti que c’était possible (…) La semaine dernière avec le même résultat (ndlr : 2-2 face à Monaco), mes joueurs étaient déçus. Aujourd’hui, ils sont satisfaits. J’appelle ça des victoires à un point ».

Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier) : « On a été incapables de garder le ballon, de les faire courir. On a la balle de 3-0, on ne la met pas. Derrière, on a trop de pertes de balle, d’approximation dans notre jeu. Physiquement, ils nous ont broyé dans l’impact. Ils nous ont marché dessus, ils allaient plus vite que nous, ils étaient plus justes que nous. Benjamin a fait deux ou trois arrêts avant le premier but. À 11 contre 10, on est incapables de les faire courir et de jouer juste. Et on défend très mal sur les deux buts. On a été puni. Angers a mérité de revenir au score (…) Angers nous a explosé dans tous les domaines en deuxième mi-temps (…) Il faut se poser les bonnes questions ».

Montpellier : Lecomte – Suarez, Congré, Hilton, Cozza, Oyongo – Lasne, Skhiri, Mollet (81′ Sambia) – Laborde (64e Skuletic), Delort (90+1, Boutobba).
Remplaçants : Bertaud, Sambia, Boutobba, Piriz, Adouyev, Camara, Skuletic.
Entraîneur : Michel Der Zakarian.
Avertissements : Mollet (67′), Skhiri (70′)

Angers : Butelle – Pavlovic, Traoré, Thomas (65′ Fulgini), Pellenard – Mangani (75′ Diaw), Ndoye (46′ Reine-Adélaïde), Santamaria, Tait, Manceau – Bahoken
Remplaçants : Boucher, Diaw, Pajot, Fulgini, Capelle, Reine-Adélaïde, Lopez Santamaria.
Entraîneur : Stéphane Moulin.
Avertissements :
Excusion : Pavlovic (73′)

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *