Aéroport de Montpellier : deux vols retardés par des…douaniers !

Le mouvement de grève national des douaniers à l’appel de l’intersyndicale -CFDT, USD FO, CGT, UNSA, CFTC et Solidaire- a eu des répercussions inattendues ce vendredi à l’aéroport de Montpellier Méditerranée, à Fréjorgues, sur la commune de Mauguio. Personne n’avait vu venir semble t-il, leur participation au mouvement national de l’intersyndicale.

Deux vols retardés

Les douaniers en poste aux contrôles ont réalisé une action en retardant deux vols, l’un à destination de Londres -les passagers ont décollé avec dix minutes de retard-, l’autre vers le Maroc, où les passagers se sont envolés après 40 minutes d’attente, par rapport à l’horaire prévu.

De longues files d’attente se sont ainsi formées dans la zone réservée aux vérifications obligatoires des douanes, ce qui a occasionné des petites pagailles.

« Faire pression sur le ministre »

Selon nos informations, les douaniers de l’aéroport de Montpellier ont été destinataires de plusieurs courriers de l’intersyndicale nationale, leur demandant de s’associer au mouvement et de faire des actions locales, ciblées, « pour faire pression sur le ministre, Gérard Darmanin », en charge du budget et donc des douanes.

Les syndicats vont se réunir lundi pour décider de la suite à donner au mouvement, à la veille de la promesse de Gérard Darmanin de les recevoir. Mais, engagés dans un mouvement de protestation depuis une semaine, les douaniers ont prévenu hier soir que des perturbations importantes auraient lieu ce week-end dans les aéroports de Paris, avec des actions prévues au niveau des voyageurs, ainsi qu’à Grenoble.

L’aéroport de Montpellier ne devrait pas être impacté.

« Impréparation de l’État »

L’intersyndicale dénonce l’impréparation des services de l’État, à quelques semaines du Brexit. « La mobilisation s’amplifie de jour en jour dans les services douaniers pour faire entendre nos revendications », assure l’intersyndicale dans un communiqué publié vendredi. Elle présente le Brexit comme « la goutte d’eau qui fait déborder le vase ».

Les douaniers, qui s’estiment lésés par le gouvernement, déclarent être en sous-effectif pour gérer la sortie du Royaume-Uni.

Des passagers ont été retardés pour grimper dans les avions. Photo Métropolitain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *