Hérault. Domaine public maritime : bientôt une enquête « Ma plage demain »

Afin de trouver des points d’équilibre entre tous les usages effectués sur le le littoral héraultais, le préfet de l’Hérault a souhaité élaborer une vision prospective et définir de nouvelles règles de gestion pour l’aménagement et la préservation de l’étroite bande de terre en propriété de l’État : le domaine public maritime, DPM. Une enquête « Ma plage demain » va être lancée.

Pierre Pouëssel, le préfet de l’Hérault, a décidé d’organiser des consultations dans les prochaines semaines avec les parties prenantes, acteurs économiques -associations représentant les exploitants de plages, CCI, représentants de l’hôtellerie et la restauration de plein air, fédération des industries du nautisme- et associations de riverains et/ou de protection de la nature.

L’objectif est de « trouver des points d’équilibre entre tous les usages » du littoral, c’est à dire entre les multiples activités économiques liées au tourisme, la pêche, la conchyliculture, les activités nautiques et portuaires.

Selon la préfecture, « Cette stratégie départementale traitera dans un premier temps et en priorité, des questions relatives aux plages dont la forte fréquentation oblige à être particulièrement attentif aux conflits d’usage constatés sur ce littoral convoité ».

Un « Scot des plages »

Ce « Scot des plages » -NDLR : Scot pour Schéma de cohérence territoriale- à l’échelle départementale encadrera notamment les cahiers des charges des futures concessions de plage. La réunion de lancement de l’élaboration de cette consultation qui vient d’avoir lieu en préfecture avait pour objectif de partager avec les élus le diagnostic des évolutions constatées sur le domaine public maritime du département, et la typologie des plages.

Enquête « Ma plage demain ? »

Au printemps, une enquête, appelée « Ma plage demain ? », complétera le recensement des usages et des attentes des habitants pour associer le grand public à la définition des orientations de gestion des plages souhaitées.

Les propositions retenues seront présentées en juin prochain en vue d’aboutir, à l’été, à la publication d’une stratégie de gestion durable du domaine public maritime naturel -DPM- dans l’Hérault.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *