Montpellier : des pickpockets âgés de 11 ans à 21 ans interpellés

Les policiers de la Sécurité publique et les agents de la Ville de Montpellier en poste au centre de supervision urbaine -CSU- redoublent de vigilance depuis une recrudescence des vols à la tire commis dans deux secteurs, aux stations de tramway de la gare SNCF Saint-Roch et de la rue Maguelone, ainsi qu’à celles du site commercial d’Odysseum.

Les policiers ont relevé un nouveau phénomène : rackettées et chassées des stations proches de la gare par de jeunes étrangers hébergés dans l’Hérault dans des structures d’accueil -des mineurs, mais également de jeunes adultes non accompagnés-, les pickpockets bosniaques ont désormais établi leur quartier général aux stations de tramway du centre commercial d’Odysseum, notamment place de France.

Des usagers « soulagés » en douceur

C’est là que mercredi dernier, deux d’entre-elles âgées de 11 et 13 ans ont été interpellées après avoir « soulagé » en douceur des usagers, selon une méthode récurrente : postées derrière eux alors qu’ils achètent un ticket de transport de la TaM, elles parviennent à lire le code secret de la carte bancaire, puis, elles les suivent jusque dans une rame. Là, les passagers sont légèrement bousculés par une des petites voleuses, ce qui permet simultanément à l’autre de dérober le portefeuille.

Les pickpockets se précipitent ensuite jusqu’au distributeur automatique de billets -DAB- d’une banque le plus proche pour retirer le maximum d’espèces. Mercredi dernier, elles possédaient sur elles des cartes bleues volées et 800€.

Fausses identités

Mercredi également, deux voleurs à la tire qui utilisent le même mode opératoire que les Bosniaques ont été repérés par les opérateurs du CSU à une des stations de tramway proche de la gare SNCF et du square Planchon. Des patrouilles de police de la Sécurité publique ont été dépêchées sur place et ont procédé à l’arrestation des deux auteurs présumés.

Au commissariat central, ils ont donné de fausses identités, assurant être des mineurs étrangers -des Algériens- non accompagnés, anciennement mineurs isolés. Les vérifications ont attesté que s’ils étaient de nationalité algérienne effectivement, en revanche, ils étaient âgés de 19 et 21 ans. Ils ont déjà été interpellés dans le passé sous leur vraie nom.

Le duo qui s’est installé à cet endroit après avoir chassé les mineures bosniaques avait dérobé un sac à main à une passagère du tramway et qu’ils étaient en train d’utiliser sa carte bancaire pour un paiement « sans contact » dans le bar-tabac de la rue de la République, proche de la station de la gare Sant-Roch.

Vigilance

L’état-major de la direction départementale de la Sécurité publique de l’Hérault renouvelle ce lundi un appel à la vigilance aux usagers du tramway et notamment ceux qui payent l’achat de leur ticket de transport aux automates installés aux stations de tramway de la gare et de la rue Maguelone, ainsi que celle de la place de France, sur la ligne 1, sur le site d’Odysseum.

Ils sont invités à taper le code secret de leur carte bancaire dans la plus totale confidentialité et de faire fuir les individus qui les entourent.

Les automates de la TaM ne rendent pas la monnaie. Nombreux sont ceux qui payent par carte bleue.

6 Comments

    1. Alors là, c’est ABSOLUMENT ce que je pense !!
      Toute cette racaille (mineurs ou pas) est non seulement à notre charge, mais encore elle nous vole Toutes ces associations, que nous, pauvres C–S de Français, payons avec nos impôts ne devraient pas exister ou bien qu’elles se financent elles-même

  1. Nouveau phénomène ? Non : ça fait des années que ça se passe comme ça.
    Il y a 2 ans, une connaissance s’est fait dérober son portefeuille exactement de cette façon. Elle a pris un ticket de tram en carte bleue, ne s’est pas méfiée des gens derrière elle, elle est s’est fait voler son portefeuille en entrant dans la rame par une jeune de 13 ans qui venait des pays de l’Est.
    Non seulement rien de nouveau, mais surtout rien n’a été fait depuis. Vive Montpellier.

  2. On aimerait voir la réaction de l’Algérie ou Bosnie si des mineurs ou majeurs français ou autres agissaient à répétition là bas….
    On tolère n’importe quoi, et sans fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *