Montpellier : un chèque pour le gendarme atteint de la maladie de Charcot

La solidarité et la générosité ne sont pas de vains mots autour du gendarme héraultais David Ledun, atteint de la maladie de Charcot. Cette fois, le cas de ce gendarme, maréchal-des-logis-chef de l’escadron départemental de sécurité routière de l’Hérault -EDSR 34-, en poste à la brigade motorisée, à la compagnie de Castelnau-le-Lez a ému les élèves gendarmes de la 13ème promotion de l’école de gendarmerie de Dijon, en Côte-d’Or.

Comme le chef d’escadron Claire Rzetelny, commandant la troisième compagnie l’a expliqué samedi, dans la cour de la caserne Lepic, à Font-Couverte, à Montpellier -en présence des élèves-gendarmes Kévin Cellier et Théo Raccosta à l’origine de cette démarche solidaire-, ces jeunes militaires de l’école de Dijon ont réalisé un défi social tout à leur honneur en mettant en ligne une cagnotte Leetchi au profit de l’association d’ici Espoir SLA et plus particulièrement pour David Ledun, qui souffre de la sclérose latérale amyotrophique -SLA-, la terrible maladie de Charcot.

Entouré de ses enfants

1 000€ ont été collectés via cette cagnotte Leetchi. Le chèque a donc été remis ce samedi en présence de David Ledun et de ses trois enfants, Simon, Maxime et Grégoire, en présence, outre de la délégation dijonnaise du colonel François Rougier, du groupement de gendarmerie de l’Hérault, du capitaine Sébastien Bruche, commandant l’EDSR 34 et de gendarmes de la brigade motorisée de l’EDSR 34 en fonction à la compagnie de Castelnau-le-Lez, des collègues de David Ledun qui ont mis en vente un écusson et un tee-shirt au profit de l’association Espoir SLA.

Un magnifique vélo

Les enfants de David Ledun, cloué sur son fauteuil roulant lors de cette sympathique réception, ont lu son message à ces gendarmes qui ont du coeur : « Je vous remercie énormément pour ce geste, ces 1 000€ vont me permettre d’acheter un magnifique vélo et de retrouver ainsi les sensations de l’air sur mon visage, comme avant ».

Un moment émouvant ce samedi dans l’enceinte de la caserne de gendarmerie Lepic, à Montpellier, sous un soleil chaleureux.

1 personne sur 25’000 touchée

La maladie de Charcot touche 1 personne sur 25’000, selon le site Web de l’association Espoir SLA, dont le siège est dans l’Hérault. Pour l’heure, il n’y a aucun remède pour vaincre cette maladie.

« Loin de baisser les bras, nous avons décidé de nous battre en nous mobilisant dans plusieurs projets. Pour commencer, le projet principal est de participer à différentes manifestations sportives afin de communiquer sur cette maladie orpheline encore méconnue du grand public. À chaque évènement, des équipes aux couleurs d’Espoir SLA sont constituées afin de sensibiliser le plus grand nombre à cette maladie », témoignent Simon, Grégoire et Maxime, les enfants de David Ledun sur le site Web de l’association.

Ils ont rejoint l’association pour faire avancer la recherche : « Nous créons des événements Espoir SLA pour rassembler un maximum de personnes pour véhiculer cette valeur d’entraide et de force de chacun. De plus, accompagné de mes frères, nous avons créé une gamme de vêtements civils et sportifs dans le but de collecter des fonds pour aider notre père, David. Nous essayons d’aider la recherche , plus particulièrement la fondation Thierry Latran , la seule fondation européenne dédiée à la SLA. Il est primordial de se mobiliser tous ensemble dans cette épreuve dramatique. Chacun de vos sourires nous donnera la force de vaincre cette maladie ».

D’autres manifestations sont prévues cette année pour une sensibilisation à cette maladie. Et avec l’espoir de trouver enfin le remède pour l’annihiler.

Un chèque de 1 000€ pour acheter un vélo. Les élèves-gendarmes Cellier et Raccosta très fiers de leur action Photo JMA. Métropolitain.
La banderole de l’association Espoir SLA derrière David Ledun. Photo JMA. Métropolitain.
David Ledun très entouré ce samedi : ses trois fils, les gendarmes de l’école de Dijon, des officiers du groupement de l’Hérault. Photo JMA. Métropolitain.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *