Montpellier : des policiers municipaux en grève tous les samedis

Des policiers municipaux seront en grève le samedi, dès demain, annonce ce vendredi soir l’intersyndicale des organisations de la Ville de Montpellier, la CGT, FO, UNSA, CFDT et CFTC. « Cette action se déroulera tous les samedis jusqu’à nouvel ordre, et d’ores et déjà les quatre prochains samedis », confirme Romain Blanès, membre de la CGT, délégué du personnel dans un message envoyé à Métropolitain.

Trois revendications sont présentées par les organisations syndicales : la revalorisation de l’indice de l’indemnité administrative de technicité, IAT, « pour la mise en place de l’équité pour tous les policiers municipaux qui sont dans tous les services, où ils exercent des missions différentes, ce qui n’est pas le cas actuellement », assure Romain Blanès, joint par téléphone, indiquant qu’une rencontre ce vendredi en mairie avec un adjoint au maire et un des responsables de la direction générale des services et DRH n’a pas abouti : « Aucune proposition n’a été faite ».

Écoute de la Ville

Sur les deux autres points, la Ville de Montpellier a été à l’écoute des revendications de l’intersyndicale concernant l’organisation de la police municipale, indique ce délégué du personnel de la CGT : « Depuis la mise en oeuvre de la Police de sécurité du quotidien, la PSQ, nous sommes associés régulièrement à des missions commune avec la police nationale, les policiers de la Sécurité publique du commissariat central. Nous sommes engagés le samedi sur les manifestations des Gilets Jaunes qui dégénèrent avec l’irruption des casseurs en centre-ville. Nous nous retrouvons à faire des missions de maintien de l’ordre, ce qui est du ressort de la police nationale. Ce n’est pas notre attribution et cela a été bien compris, ce vendredi par nos interlocuteurs, notamment par M.Abdi Elkandoussi, l’adjoint de Philippe Saurel ».

Une voiture de la police municipale caillassée

Selon nos informations, une voiture sérigraphiée de la police municipale de Montpellier a été caillassée et endommagée lors de l’acte XIII des Gilets Jaunes, samedi dernier dans l’Écusson. Des casseurs ont surpris les agents municipaux esseulés qui ont été bloqués, avant d’essuyer des tirs de projectiles divers et d’être contraints de se replier, puis d’abandonner le véhicule aux mains des casseurs. L’information qui n’avait été ébruitée depuis, a été confirmée à Métropolitain, ce soir.

Les organisations syndicales ont vivement réagi après cet incident et des précautions devraient être prises ce samedi, lors de l’acte XIV des Gilets Jaunes et de son lot de casseurs, pour que la police municipale ne soit pas exposée à de violents raids.

Locaux très vétustes

Enfin, la troisième revendication concerne la vétusté des locaux que des policiers municipaux des secteurs centre, nord et de la brigade moto occupent dans la tour de l’ancien hôtel de ville, au bout de la place de la Comédie, sur le site mitoyen du Polygone. « Lors de notre rencontre de ce jour, M.Abdi Elkandoussi a donné une suite positive à notre requête concernant l’extrême vétusté des locaux. Il nous a assuré que des travaux allaient être lancés dès ce premier semestre. Nous l’en remercions », témoigne Romain Blanès.

Reste que l’intersyndicale attend toujours une réponse sur la question de l’alignement cohérent de l’indice IAT pour tous les agents de la police municipale. D’où l’appel à la grève pour ceux qui travaillent le samedi. Impossible de dire ce soir si elle sera suivie ou non, demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *