Béziers : prison avec sursis et amende pour le footballeur Andy Delort

Suites judiciaires pour l’attaquant du MHSC, le Sétois Andy Delort, qui avait été interpellé et placé en garde à vue, l’été dernier, puis remis en liberté avec une convocation en poche pour la semaine dernière.
Fin août, après une course-poursuite spectaculaire entre la station balnéaire et Marsellan-Plage, les policiers de la Sécurité publique du commissariat d’Agde avaient intercepté un véhicule. Conduit par un ami, il appartenait à Andy Delort qui était assis sur le siège du passager avant.

Il a tout reconnu

Le football avait outragé et menacé de mort un des gardiens de la paix, d’où le terminus en garde à vue. Andy Delort s’était excusé, par la suite et avait reconnu les faits reprochés. Le procureur de la République de Béziers avait alors donné une convocation pour comparaître dans ses services du parquet en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité -CRPC-, également appelé le plaider coupable.
Le footballeur s’est présenté à la CRPC, six mois après les faits : il a écopé de deux mois de prison avec sursis et à 18’000€ d’amende. Une condamnation vite oubliée, puisqu’Andy Delort a égalisé durant les arrêts de jeu dimanche après-midi au stade de la Mosson, face à Monaco -2 à 2-, sur pénalty.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *