Quartier de reconquête républicaine : dix gendarmes en renfort à Lunel-Mauguio

Comme Métropolitain l’a indiqué ici, en fin de semaine dernière, les communes de Lunel et de Mauguio ont été placées en Quartier de reconquête républicaine -QRR-, dans le cadre du déploiement en zone gendarmerie, comme en zone de police nationale, de la Police de sécurité du quotidien, la PSQ.

Situées dans le ressort de la compagnie de gendarmerie de Lunel, les deux communes vont être renforcées grâce au QRR, promet Pierre Pouëssel, le préfet de l’Hérault : ainsi dix gendarmes vont venir renforcer des unités de la compagnie dans les prochaines semaines.

Commandée par le capitaine Antoine Garcia, la compagnie de gendarmerie de Lunel compte 190 militaires, des hommes et des femmes répartis dans les brigades territoriales autonomes -BTA- de Lunel, Mauguio, Castries, La Grande-Motte et Palavas-les-Flots, à la brigade de recherche et au peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie, le Psig Sabre.

La petite délinquance

La menace terroriste existe toujours à Lunel. Omniprésente, elle fait l’objet d’investigations très discrètes. C’est principalement la petite délinquance au quotidien qui empoisonne la population : cambriolages, vols dans les véhicules et trafic de drogue, comme de récentes saisies et interpellations l’attestent. Avec un constat : le nombre de mineurs de plus en plus nombreux à être impliqués.

La population dans le ressort de la compagnie de Lunel dépasse les 120’000 habitants. L’arrivée prochaine des dix gendarmes va permettre aux effectifs actuels de souffler, notamment en saison estivale, où le volume des dossiers traités est en forte hausse chaque année.

Patrouilles mixtes

À Lunel, comme à Mauguio, la PSQ est synonyme de mixité des patrouilles et des interventions entre la gendarmerie et la police municipale, comme les maires, Claude Arnaud et Yvon Bourrel s’en félicitent. Ils n’ont pas manqué de le rappeler au préfet et à son directeur de cabinet, Mahamadou Diarra, en présence du député de la circonscription, Patrick Vignal, du général Jean-Valéry Lettermann, commandant le groupement de gendarmerie de l’Hérault, commandant adjoint de la Région Occitanie et de Christophe Barret, le procureur de la République de Montpellier.

Les trente-sept policiers municipaux de Lunel viennent d’être dotés d’une nouvelle arme. Pour fêter la création de ce QRR, des gendarmes et des policiers municipaux ont déambulé dans le centre-ville de Lunel, où ils sont allés à la rencontre des commerçants, puisque la particularité de la PSQ, c’est de privilégier la police de proximité, donc de resserrer les liens avec la population.

Si cette initiative fait l’unanimité, nombreux sont ceux qui déplorent que la justice ne suive pas toujours, en libérant trop souvent les auteurs d’infractions interpellés par les forces de l’ordre, ce qui favorise la récidive…

Rencontre avec un commerçant du centre-ville de Lunel.
Le préfet, le général de gendarmerie et une patrouille mixte lors du lancement du QRR de Lunel-Mauguio. Photo D.R.
Présentation du QRR de Lunel-Mauguio. Photo D.R.
La carte nationale des QRR. Le quartier de la Mosson-la Paillade en zone police à Montpellier a été oubliée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *