30 M€ : levée de fonds record à Montpellier pour LunchR

Créée en 2016 par Loïc Soubeyrand (ex-Teads) et incubée par le BIC de Montpellier, LunchR annonce une nouvelle levée de fonds de 30 M€ après celle de 11 M€ conclue cet été. La start-up et son concept innovant veulent révolutionner le ticket-restaurant et devenir leader européen du secteur.

L’idée de LunchR : créer une plate-forme et une application mobile de précommande de déjeuner (sur place ou à emporter) qui doivent secouer le domaine de la Food Tech.

« Notre concept doit révolutionner la pause déjeuner en permettant à ses utilisateurs de pré-commander leurs repas, au restaurant ou au food-trucks, et de les payer en ligne en évitant les attentes », expliquait alors Loïc Soubeyrand. La start-up, qui a levé 11 M€ il y 6 un peu plus de mois, a depuis testé et validé son modèle auprès de 2000 entreprises.

Une Mastercard qui remplace le papier

Pour proposer le meilleur service et se distinguer de la concurrence, Lunchr a poussé son concept à fond, jouant la carte de l’innovation de rupture. Dès janvier 2018, la start-up a lancé une carte Mastercard liée à une application, un système de paiement digital qui remplace le titre-restaurant papier en permettant aux salariés de payer dans plus de 180’000 restaurants et supermarchés… et surtout de passer des commandes groupées pouvant les faire profiter de réductions de 10 à 30% chaque midi.

La cible : le marché des titres-restaurants

« Notre véritable cible, c’est le marché des titres-restaurants évalué à près de 6 milliards d’euros », avouait Loïc Soubeyrand qui expliquait avoir fait le choix, pendant deux ans, d’une stratégie en écran de fumée : « Il nous a fallut un an de R&D pour développer tous nos outils mais nous y sommes parvenus… Nous avons testé le système auprès de 2000 entreprises et les résultats sont très encourageants ».

De quoi convaincre les investisseurs, comme les derniers rentrés Dropbox et Facebook, de prendre part à la conquête internationale de Lunchr dont la cible prioritaire, les titres-restaurants, sont utilisés dans 33 pays.

100 salariés en 2019

« 85 % du marché des titres-restaurants se passent encore avec du papier, constate Loïc Soubeyrand qui propose désormais son moyen de paiement 2.0, plus pratique, et qui permet en plus de faire de belles économies grâce aux milliers de restaurateurs français déjà partenaire de l’appli.

Et combien demain ? « Notre grande force, au-delà de la praticité, réside dans le fait que nous sommes les seuls dans notre secteur à redonner du pouvoir d’achat aux salariés », insiste le startuppeur montpelliérain.

Objectif 400 M€ en 2019

La société, qui compte actuellement 60 collaborateurs répartis entre Paris et Montpellier, envisage un doublement de ses effectifs dès cette année : « On espère dépasser la barre des 100 000 employés utilisant Lunchr d’ici les prochains mois, et d’atteindre 400 millions d’euros de volume d’émission de titres-restaurants en 2019 ». Avec la perspective du milliard à l’horizon 2021.

>> Pratique : plus d’infos sur www.lunchr.co

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *