Mystère à Lattes : un couple retrouvé mort, le mari a été étranglé

INFO MÉTROPOLITAIN. Macabre découverte ce lundi en fin d’après-midi dans un pavillon du quartier des Filliès, à proximité de la route de Pérols, dans la commune de Lattes, au sud de Montpellier.

Un couple de personnes âgées, M. et Mme R., a été retrouvé mort, vers 15h30. Selon nos informations, le mari présentait des traces de strangulation autour du cou. On ignore comment est décédée son épouse, qui gisait dans la villa de ce lotissement tranquille. Une mort violente, selon nos informations.

Autopsie ordonnée

À l’arrivée des services de secours, ils avaient cessé de vivre. Le drame se serait déroulé un peu plus tôt dans la journée. La police technique et scientifique de l’identité judiciaire a gelé la scène macabre pour les besoins de l’enquête, que le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret a confié aux policiers de la sûreté départementale de l’Hérault.

Un périmètre de sécurité a été installé par les policiers de la Sécurité publique du commissariat central de Montpellier et de la police municipale de Lattes.

Quel mobile ?

Le médecin qui est intervenu pour constater les décès a dressé un obstacle médico-légal. Une autopsie a été ordonnée pour rechercher les causes de la mort et sera pratiquée dans la semaine à l’Institut médico-légal du CHU Lapeyronie.

Quel mobile ?  Les causes du décès du couple restent indéterminées ce soir : assassinat suivi d’un suicide ? Double meurtre ?

Loi des séries

Ce drame dans un huis clos d’une propriété survient trois jours après celui dans une villa de Pérols, où un retraité de 84 ans est soupçonné d’avoir étranglé sa femme âgée de 81 ans, atteinte de la maladie d’Alzheimer. Il a préféré abréger ses souffrances en apprenant qu’elle allait être placé dans quelques jours dans un centre spécialisé des malades d’Alzheimer. Il n’a pas supporté cette terrible séparation et l’idée de finir ses jours séparé de sa femme.

Tragique loi des séries autour de Montpellier.

>> Plus d’informations demain matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *