Montpellier : une plateforme pour les 12’000 médecins libéraux d’Occitanie

Mercredi dernier, l’Union régionale des professionnels de Santé médecins libéraux (URPS ML Occitanie) a inauguré son nouveau siège social à Montpellier, au coeur du parc du Millénaire. Sur 500 m2, le site sera la plateforme des 12’000 médecins libéraux de la région, pour à la fois mieux appréhender l’évolution de leur profession et relever le défi de la désertification médicale.

De grands défis cette année

« Nous devons travailler sur l’organisation des soins pour une meilleure prise en charge des patients, et sur celle de l’offre de santé régionale », rappelle le docteur Maurice Bensoussan, médecin-psychiatre toulousain et président de l’URPS ML Occitanie : « L’un des grands défis que doivent relever les médecins libéraux en Occitanie est celui du développement des Communautés Professionnelles des Territoires de Santé… Une problématique qui sera au coeur de l’activité de l’URPS ML Occitanie cette année ».

Lutter contre la désertification médicale

Entre avril et octobre derniers, l’URPS ML Occitanie a rencontré les maires pour réfléchir et prévenir les difficultés d’accès aux soins : « L’Union Régionale a pris en main, sur le terrain, le problème de la démographie médicale en Occitanie », confirme Maurice Bensoussan. Il affirme que l’une des solutions privilégiées pour enrayer la désertification médicale passe par une coopération avec la Région : « Nous travaillons activement avec la collectivité pour la mise en place des maisons de santé pluridisciplinaire ».

L’URPS, l’interface des libéraux

Constituée en une assemblée de 80 médecins élus tous les cinq ans au suffrage universel, l’URPS se veut comme l’interlocuteur privilégié de l’ARS sur toutes les questions impliquant la médecine libérale. « Notre mission consiste à être l’interface entre les médecins libéraux et les autorités », assure Maurice Bensoussan : « À ce titre, le siège montpelliérain facilitera ce travail… J’en profite néanmoins pour rappeler que la profession ne veut pas qu’on lui impose sans concertation, notamment sur le terrain, des modèles d’organisation de soins modélisés ».

Le nouveau siège social montpelliérain de l’URPS ML Occitanie installé sur le Millénaire

Trouver des solutions sur-mesure

« Nous devons trouver des solutions locales et surtout sur-mesure », expliquait en juin dernier Maurice Bensoussan à Métropolitain : « Des réponses peuvent être apportées avec et par les médecins libéraux et les élus, avec par exemple les maisons de santé pluridisciplinaires mais aussi la mutualisation de services et une façon de repenser le maillage territorial ».

Evoquant le concept de « responsabilité territoriale », le président de l’URPS Occitanie insiste sur la responsabilité partagée par toute la chaîne des acteurs de santé, de l’hôpital public à la médecine libérale.

Chercher des solutions pérennes

« Il faut une meilleure coordination de tous ces acteurs avec la mise en place de nouveaux modes de fonctionnements adaptés aux réalités de chaque territoire », insiste-t-il. Dans ce sens, l’URPS et la Fédération Hospitalière de France Occitanie ont déjà signé une convention pour la réalisation d’un diagnostic territorial des relations existantes entre professionnels de santé hospitaliers et libéraux de ville : « Il faut chercher des solutions pérennes. Or, sans concertation, c’est l’échec assuré ! C’est ce que l’on va vivre si on ne bouge pas les lignes rapidement et si on attend seulement une réponse de l’Etat », conclut Maurice Bensoussan.

>> Pratique :
URPS ML Occitanie, 1 300 avenue Albert Einstein, Montpellier
Le site : www.medecin-occitanie.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *