French Tech : Bear2B fusionne avec SnapPres

Deux spécialistes de la réalité augmentée, Bear (Montpellier) et SnapPress (Paris) ont fusionné pour créer Argo, dont l’ambition est de devenir la référence nationale d’un secteur en plein essor. La nouvelle entité vise également l’Amérique du nord avec l’ouverture d’un bureau à New-York.

Bear2B et SnapPress ne font plus qu’un… Le rapprochement entre les deux start-ups a donné naissance à un nouvel acteur dans le domaine de la RA. Un acteur de poids, car Argo pèse déjà 35 salariés pour plus de 1,5 M€ cumulés en 2018… et déjà quelques 250 clients.

Pour Pierre Addoum, fondateur et dirigeant de Bear, la stratégie consiste à proposer une offre technologique étendue dans toute l’Europe, et notamment aux agences de marketing et de communication souhaitant utiliser et profiter de cette technologie.

Deux nouveaux produits en 2019

Pour cela, dès cette année, Argo va lancer deux nouveaux produits. Pierre Addoum annonce une évolution de la plate-forme SnapPress, créateur à titre d’exemple du CV augmenté, qui sera dotée de nouveaux outils ; et, très attendue, une nouvelle technologie d’utilisation du fameux format PDF, désigné pour l’heure sous le mystérieux terme de « code Z ».

Une innovation pour le PDF

Pourquoi le PDF ? Pierre Addoum a expliqué la vision de la nouvelle entité à Objectif-La Tribune : « Nos clients ont intérêt à proposer de la réalité augmentée sur PDF. C’est une opportunité importante vu le volume de PDF existant… La technologie Z, est une expérience hybride qui peut accélérer l’adoption de la réalité augmentée sur le print et qui complète notre offre ».

Ouverture d’un bureau à New-York

Un savoir-faire reconnu qu’Argo compte bien exporter : « La création de ce nouveau groupe nous ouvre de nouvelles perspectives : nous souhaitons accélérer dès cette année à l’international », confirme le dirigeant montpelliérain qui rappelle que la société, qui consacre une partie de R&D à l’intelligence artificielle, dispose déjà d’un bureau à Montréal : « Nous prévoyons l’ouverture d’un autre bureau à New York », complète Pierre Addoum.

Deux start-ups et une offre complémentaire

Fondée en septembre 2014 et incubée au sein du BIC, Bear, aujourd’hui hébergée au coeur de l’hôtel French Tech, reste à Montpellier et devient le grand centre R&D du nouveau groupe. « Cette fusion est naturelle », précise Pierre Addoum qui insiste sur la complémentarité des deux start-ups : « Cette complémentarité est technologie bien sûr, mais nous partagions également deux investisseurs communs : le groupe Prenant et le groupe Revue Fiduciaire ».

Le nouveau site d’Argo est en ligne depuis le 24 janvier.

>> Pratique : le site : www.ar-go.co

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *