Déviation de la RN 113 : le maire de Baillargues est optimiste

Lundi après-midi, en préfecture de l’Hérault, tous ceux qui avaient été conviés à une réunion sur le projet de la déviation de la RN 113, entre Baillargues et Saint-Brès, ont appris qu’elle serait inaugurée pas avant 2026. Comme Métropolitain l’a évoqué ici, le maire de Saint-Brès, Laurent Jaoul a fait part de sa vive colère après l’annonce du nouveau report de la mise en chantier de ce contournement routier devenu urgent, vu les bouchons interminables générés par l’actuelle RN 113.

La position de Jean-Luc Meissonnier, le maire de Baillargues est beaucoup plus positive, que celle de son voisin de Saint-Brès : « Lundi, le préfet a confirmé la relance des études engagées pour la déviation de la RN 113. Cette information est optimiste dans un contexte où ce projet, durant ces dernières années, était désespérément au point mort. La reprise de l’étude par Vinci Autoroutes et l’organisation de la concertation publique dès juillet prochain sont des indicateurs positifs sur une évolution à court terme. S’agissant d’une démarche structurante de notre territoire il semble logique de ne pas confondre vitesse et précipitation…

Cette étude doit en effet aboutir à un projet cohérent et surtout pérenne, parfaitement intégré dans l’évolution de nos villages et garantissant une véritable fluidité du trafic routier pour les années à venir. Personnellement, et conformément à l’engagement qui a toujours été le mien, je serai également très attentif à ce que cet axe demeure gratuit pour les usagers. Et pour cela, je sais pouvoir compter sur le soutien des élus du territoire, toutes tendances confondues… ».

À suivre.

>> La colère de Laurent Jaoul

 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *