Crise à Montpellier : des commerçants de la couronne sont à l’agonie

« La presse locale ne parle que des commerçants et des artisans de l’Écusson qui sont frappés de plein fouet par la crise liée aux manifestations des Gilets Jaunes et à la crainte de venir faire des achats, mais, personne n’évoque le sort de ceux qui sont installés dans la couronne, la première, c’est à dire les faubourgs, et la seconde, dans les quartiers un peu plus éloignés. Or, nous sommes également à l’agonie et personne n’en parle », fulmine ce jeudi matin le fleuriste Laurent Sintès, en lançant un véritable cri d’alarme.

Baisse du chiffre d’affaires de 80%

Son enseigne Flori Market est installée dans le rond-point Ernest Granier, à Port Marianne, ce quartier Est. « En décembre, par rapport à décembre 2017, mon chiffre d’affaires accuse une baisse record de 80%, c’est une catastrophe. Et ça continue, vu les ventes que je fais depuis début janvier, ça va être pire à la fin du mois. Le dimanche matin, en général, j’ai une clientèle nombreuse, depuis novembre dernier et encore plus en décembre et depuis début janvier, ma boutique de fleurs est quasiment déserte. C’est très inquiétant. Je ne suis pas le seul à être à l’agonie, de très nombreux commerçants et artisans de la couronne montpelliéraine sont impactés. Si ça continue, je mettrais la clé sous la porte avant l’été », témoigne Laurent Sintès.

Une pancarte sur sa vitrine, comme à Toulouse

Il est en train de réaliser une pancarte qu’il va poser sur la vitrine de Flori Market, comme viennent de le faire quelque 700 commerçants du centre-ville de Toulouse. Selon le site du journal en ligne Actu Toulouse, ces 700 commerçants ont affiché un panneau « À Vendre » sur leur devanture, « pour créer un électrochoc dans l’opinion et auprès des pouvoirs publics ». Selon nos confrères, ils n’en peuvent plus de payer les pots cassés du mouvement des gilets jaunes et veulent désormais le faire savoir au grand public.

Sur ces panneaux figurent également un numéro de téléphone, celui de la préfecture de Haute-Garonne et une adresse mail, celle de Pôle Emploi.

Baisse de 50% pour un commerçant du Grand M.

Retour à Montpellier, où le vendeur de textile installé dans le quartier Ouest du Grand M., rejoint le fleuriste Laurent Sintès pour dénoncer la situation économique actuelle. Il assure que son chiffre d’affaires a plongé de 50% en décembre dernier, par rapport à décembre 2017. « Nous sommes en période de soldes et la clientèle se fait rare, pratiquement inexistante. C’est une réalité jamais vécue dans le passé, mais, les stocks prévus pour les fêtes de Noël et de fin d’année synonymes de cadeaux n’ont pas été écoulés. Je propose donc des promotions exceptionnelles actuellement, mais, les acheteurs ne répondent toujours pas, à cause de ce climat d’incertitude au niveau économique créé par les Gilets Jaunes », relève ce commerçant.

La peur des violences urbaines

Des boulangers, pâtissiers, coiffeurs, esthéticiennes, restaurateurs, cafetiers, gérants de snacks etc. payent les pots casés des manifestations qui ont lieu tous les samedis à Montpellier. « Non seulement, ils ne viennent plus en famille ou seuls en centre-ville, ni dans les faubourgs et dans la couronne de crainte d’être pris dans les violences urbaines, lors des affrontements entre les casseurs et les CRS, mais, de plus, ils ont décidé visiblement de mettre un frein aux achats, inquiets de l’avenir économique généré par cette crise des Gilets Jaunes », constate un artisan, qui constate le silence assourdissant en cette période de marasme de la chambre des métiers et de l’artisanat de l’Hérault.

Un commerçant se félicite en revanche de la réaction rapide de la CCI Hérault, qui a pris la mesure de cette crise économique sans précédent à Montpellier. Les responsables de la CCI Hérault ont pris conscience de la détresse des petits commerçants et artisans du centre-ville, des faubourgs et de la couronne.

Une crise qui perdure, mais jusqu’à quand ?

Flori Market.
Un des 700 commerces où une pancarte « À vendre » est apposée.

23 Comments

  1. Ah, comme c’est bien rédigé… Tout est la faute des gilets jaunes pour sûr. D’ailleurs, macron et schipa sont quasiment certains que c’est un gilet jaune qui a tué kennedy et un autre qui a saboté la mission Apollo. Il parait d’ailleurs que Judas était un gilet jaune, c’est le créationisme républicain qui l’affirme (ou le figaro, c’est pareil)

    Donc grosso modo, les gens et les gilets jaunes ralent et protestent parce que le pouvoir d’achat se liquéfient, qu’ils n’auront bientôt plus moyen de payer la gamelle des gosses et le loyer, et ces modèles d’intelligence que sont les commerçants de Montpellier se plaignent que c’est à cause des gilets jaunes qu’il n’y a plus de pouvoir d’achat ? C’est fabuleux, ça fait réver même…
    On comprend tout de suite à qui on a affaire du coup, et jusqu’à quel point la réflexion est allée en profondeur…
    Ce pays subit une véritable invasion de cons et ça fait peur…

    1. Vous êtes le 1er sur la liste de cette invasion, encore un gilet jaune qui ne mesure pas l’ampleur des dégâts causés par cette bande d’abrutis à la couleur nauséabonde, vous devez certainement faire vos 35h/semaine avec un salaire qui tombe chaque mois, ce n’est pas le cas des commerçants !!!D’ailleurs avec le pseudo « MOI » vous pensez être le nombril du monde ?

    2. question con…..ie… votre démonstration se suffit à elle même !…
      Donc les commerces tomberaient simplement par la voie de la nature ?!…

    3. Entièrement d’accord, c’est pourtant pas compliqué : si les gens sont dans la rue c’est qu’ils n’ont plus les moyens de dépenser de l’argent, donc forcément le chiffre d’affaires des commerçants baisse. Si l’on ajoute à cela les dégâts provoqués sur les petits commerces par les grandes surfaces et zones commerciales, il ne faut pas s’étonner de la situation. Et Comme M. Saurel veut faire un odysseum bis à la gare fantôme de la Mogère, ce n’est pas prêt de s’arranger pour les petits commerçants montpelliérains, gilets jaunes ou pas.

  2. Et ouais a force de construire des gros bâtiments avec des locaux commerciaux en bas de ces immeubles il fallait s’en douter que les commerces aller finir par fermer. Continuer a détruire la nature pour y mettre du béton pour de l’argent au final c’est les mêmes qui gagnerons…mais bien sur c’est d’la faute des gilets jaunes…

  3. Avant de mettre ça sur le dos des gilets jaune. On pourrait voir le changement des habitudes d achat.perso je commande de plus en plus sur le net et c est pas les moyens de transport qui m incite à aller en ville.en ne voulant plus de voiture on fait ses courses ailleurs

  4. Et de quel côté sont les cons ? Tant que chacun restera sur sa position et qu’il n’y aura aucun dialogue sans qu’on se fasse traiter de tous les noms d’oiseaux, comment voulez-vous que la France avance.
    Combien de chômeurs inscrits depuis le début de l’année » ? et la faute à qui bien sûr ?
    De toute façon je sais que je me ferais traiter de con alors: VIVE la FRANCE et les FRANCAIS.

  5. fallait etre gilet jaune pour ne pas couler !!! l’etat a deja couler les gilets jaune donc allez pleurer plus loin
    et c’est moins cher sur le net et chez les chinois ,n’acheter surtout pas en france vous etes taxe dix fois

  6. N inversons pas les causes….. ce ne sont pas les gilets jaunes qui apauvrissent…
    Cherchez les coupables au lieu de penser a votre nombril. Ils defendent des millions de Francais. Merci a eux pour leur courage et determination (je bannis les casseurs). Ils ont tellement raison qu on en est a la repression….. y a pas un probleme la ?

    1. C’est n’importe quoi !
      Nous sommes des millions à n’avoir rien demandé à cette bande d’abrutis en jaune, dans notre très large cercle d’amis AUCUN partisan gilet jaune car CE SONT bien les gilets jaunes qui sont en train de détruire la France, ayez enfin l’intelligence d’assumer vos actes bon sang !
      Mais les mots « intelligence » avec « gilet jaune » sont incompatibles, d’ailleurs, nombreux sont les meneurs de secteurs qui quittent le mouvement après réflexion.
      La France est le pays qui distribue le plus fort montant d’aides sociales, la France a la meilleure sécu d’Europe, mais comme les Français sont des égoïstes ils en veulent toujours plus, combien de gens au RSA et heureux de l’être…. Que la France devienne comme d’autres pays : 2 emplois refusés = chômage et RSA à 0€ ! Faire des enfants pour toucher les aides CAF est aussi une honte quand on a pas les moyens de les assumer que ce soit financièrement ou intellectuellement, si on baissait les allocs à partir du 3ème enfants ce serait une solution radicales pour limiter le nombre de personnes sans avenir dans les décennies à venir.
      La France est un des pays où il est le plus agréable de vivre au monde, mais comme les Français ne regardent pas ailleurs alors ils font ce qui est le plus facile : ils râlent et demandent à l’état d’assumer leur quotidien et leur famille !

  7. c’est ce qui s’appelle mettre la charrue avant les boeufs ou confondre causes et conséquences! ces commerçants n’ont jamais constaté l’inflation, n’ont jamais entendu parler de l’augmentation de la CSG et des autres taxes!

  8. Comme tous les petits artisans commerçants, ce Monsieur Sintès se fait sûrement taxer abusivement par l’État et il veut défendre ses miettes. Sa place est sur les ronds-points avec les autres GJ.

  9. mega lol:
    parce le made in China a outrance
    la destruction des frontières
    les délocalisations barbares
    un internet ravageur de masse sans foie ni lois
    des vagues d’attentats ignoble issue d’une immigration folle
    avec des marché de noël filtré comme a Bagdad
    bref toutes ces folies sans nom ne sont responsable de rien??

    c’est la faute des gilets jaune…?
    Vous manquez pas d’air

    Vous avez mis la cerise sur ce gateau deguelasse avec macron
    pourtant il grouillé d’asticots et de moisi
    Déguster.

    1. de 50 à 80% de CA en moins les samedis dans les commerces = LA FAUTE AU GILETS JAUNES bien sur, c’est pourtant simple de comprendre ? Pas besoin de cours d’économie !!!! Et eux pas de salaire en fin de mois ni RSA ni Alloc, tout est déjà pris par les profiteurs en jaune qui ont le temps de squatter les ronds-points au frais de l’état….donc au notre car eux non imposables !

  10. Je suis artisan, mon épouse commerçante, nous sommes gilets jaunes, et pourtant nous remplissons notre caddie sans problèmes.
    Le chiffre d’affaire de mon épouse a baissé considérablement en décembre, pourtant sur son jour de fermeture elle est allée sur un rond point emmener quelques victuailles.
    Ceux qui manifestent à notre place ce sont des handicapés, des retraités, des mères de famille célibataire qui ne joignent pas les 2 bouts avec leurs emplois précaires, puis des chomeurs qui n’ont pas été formé et qui ne le seront pas parce que l’on a baissé les crédits pour la formation.

    Ces commerçants qui ralent ne devraient ils pas le faire auprès des institutions qui nous taxent 47% de notre salaire sans avoir droit ni au chomage ni a une couverture d’arrêt maladie qui taxent nos société à 30% sur le bénéfice quant les multinationales n’en paient que la moitié.

    Ce sont elles aussi qui profitent du CICE ces fameux 40 milliards dont 488millions ont été offert a carrefour pour favoriser l’embauche, eux qui dans le même temps ont licenciés 2400 personnes.

    Ces 488 millions leur ont permis de casser les prix de vente et aussi de faire des sites de ventes en lignes pour vous croquer tous crus vous les commerçants.

    Alors réfléchissez un peu, faut-il vraiment se battre contre ceux qui NOUS défendent pour plus de justice sociale et fiscale ou contre ceux qui NOUS trahissent et font des cadeaux a ceux qui NOUS coulent ?

  11. Ils nous prennent pour des imbéciles. Cela n’a rien avoir avec les Gilets Jaunes.

    Si le centre ville de Montpellier se désertifie c’est la faute aux centres commerciaux et notamment ce qui fini par  » one  » chez eux, Polygone, Antigone etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *