Montpellier : de jeunes incendiaires sévissent dans la cité Astruc

Depuis environ deux mois, les incendies volontaires allumés en soirée ou au milieu de la nuit se multiplient dans la cité Astruc, entre les Arceaux et l’avenue de Lodève, à Montpellier, suscitant la colère des habitants. Ils sont l’oeuvre d’une bande de jeunes, composée notamment de mineurs.

« Dimanche vers 21h, trois d’entre-eux ont stocké des branchages arrachés des arbres, le long de l’aqueduc Saint-Clément, derrière le bâtiment de la Banque de France et ont mis le feu. Nous avons aussitôt appelé les sapeurs-pompiers et le 17, le numéro d’urgence de police-secours. Des patrouilles ont été rapidement sur place et ont pu interpeller un des trois incendiaires, un adolescent de 17 ans. Il réside dans la cité, chez sa famille et il est scolarisé au lycée proche, celui de Jules Guesde. Il traîne jour et nuit avec des jeunes de la cité du Petit Bard », témoigne un riverain.

Motos et containers

Avant l’incendie de végétation de l’autre soir, d’autres feux criminels ont été allumés, notamment du côté de la clinique Clémentville : une moto volée, trois scooters et des containers. Sur place, on peut encore découvrir les restes d’un des scooters carbonisés ces dernières semaines.

Ce riverain assure que cette bande, dont le chef âgé de 20 ans vit dans la cité Astruc, est impliquée dans des vols avec violences et deale de la drogue, notamment du cannabis, un trafic qui ne passe pas inaperçu des habitants, excédés.

Des enquêtes sont en cours au commissariat central.

Le pompiers sur les lieux dimanche soir, cité Astruc. Photo Métropolitain.
Un des scooters incendiés cité Astruc. Photo Métropolitain.
Restes d’un incendie volontaire cité Astruc. Photo Métropolitain.

4 Comments

  1. Attention à vos fautes d’orthographe, vous êtes presque pire que les rédacteurs de Midi-Libre !! Relisez-vous avant publication !

  2. Dire que j’habitais dans cette cité à l’époque.

    J’étais de la première génération des habitants de ce petit village bien sympathique.

    Des conneries de notre âges, oui nous en avons fait mais sans communes mesures avec celles de ces racailles.

    D’ailleurs, les vieux de cette cité nous auraient remis dans le droit chemin.

    Et oui, tout se perd.

    Pas trop de fôtes Miss ?

  3. Bande de menteur le jeune de 17 ans ces moi et j’habite pas du tout a astruc et je suis nis au lycee jules guesde i mon interpeller par hasard, le trafic de drogue dans ce quartier on aimerais savoir ou il les aussi bande de menteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *