Occitanie : l’iFRAP reconnaît le statut particulier de la région

En octobre dernier, la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques, ou iFRAP, avait publié son rapport passant au crible les dépenses des régions. L’Occitanie s’y était fait remarquer dans le mauvais sens avec une augmentation de ses dépenses réelles de 272 millions d’euros entre 2016 et 2017. Carole Delga avait alors écrit à la directrice du think tank, Agnès Verdier-Molinié « pour souligner nombre d’erreurs et d’approximations inacceptables concernant notre région, ne permettant pas une comparaison honnête des dépenses entre régions » et notamment une mauvaise lecture des différents fonds structurels européens dont Fonds européen agricole pour le développement rural. Ayant été entendue la présidente « remercie l’iFRAP, qui reconnait de fait son erreur, d’avoir pris en compte notre demande de rectificatif ».

L’Occitanie au 5e rang

Carol Delga précise dans un communiqué de presse que « les dépenses de fonctionnement, hors FEADER, positionnent la Région Occitanie au 5ème rang national, et non « bonnet d’âne », comme la fondation s’autorisait à l’écrire ». Le rectificatif de l’iFRAP indique que « la région Occitanie est la seule région à avoir passé massivement les fonds structurels reçus en dépenses de fonctionnement (88%) alors que le reste des régions métropolitaines les a passées majoritairement en dépenses d’investissement ». Le think tank s’interroge toutefois : « D’une façon générale, se peut-il qu’il y ait une liberté dans la comptabilisation ? Chaque région peut-elle appliquer son règlement financier ? Ce point mériterait des éclaircissements ».

Des fonds agricoles

« L’essentiel des fonds structurels versés sont des fonds agricoles ce que la présidente de région justifie par la taille et le caractère très agricole de l’Occitanie » pointe l’iFRAP qui complète « La région est à la deuxième place des régions ayant le plus reçu et versé en fonds FEADER après la région Auvergne-Rhône-Alpes qui se situe à 465 millions en fonds FEADER (494 millions en total fonds structurels) mais la région a passé à 98 % ces dépenses en dépenses d’investissement ».

En conclusion de son correctif, l’iFRAP reconnaît que « si l’on neutralise l’impact des fonds structurels sur les dépenses de fonctionnement des régions, il apparaît que la région Occitanie se situe dès lors dans la moyenne nationale avec 254 € par habitant ». Avant toutefois de pointer : « En revanche, ses dépenses calculées selon cette méthodologie ont progressé par rapport à 2016, de 8,7 % soit la 2e plus forte progression après la Normandie (+10,4%) ».

2 Comments

  1. … l’occitanie s’y était fait remarquer…

    Si vous ne connaissez pas la grammaire, activez au moins un correcteur orthographique.
    Merci.

Répondre à Michel Taupin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *