Montpellier : Philippe Saurel donne les nouvelles orientations d’ACM Habitat

À l’occasion des voeux d’ACM Habitat au personnel, Philippe Saurel en a profité pour donner les orientations du bailleur social métropolitain pour les années à venir. Avec désormais au poste de directeur général Stéphane Boubennec, ce n’est pas une révolution qui s’engage mais des évolutions sont annoncées. Philippe Saurel n’a pas manqué d’adresser ses premiers mots à Claudine Frêche, absente aujourd’hui, qui occupait le poste de directeur général depuis 2005.

Renforcer les services

Arrivé depuis deux mois au poste, mais officialisé le 2 janvier, Stéphane Boubennec a salué l’engagement du personnel et les résultats obtenus en 2018 malgré un « environnement de plus en plus concurrentiel ». Un contexte auquel le bailleur social compte répondre notamment en « renforçant le service rendu à nos locataires ». Le directeur général souhaite notamment « renforcer les contrôles auprès des prestataires pour obtenir de leur part des prestations que nous avons commandées ».

La rénovation de la Paillade dans le cadre de l’ANRU 2 est une priorité d’ACM Habitat mais il a précisé « qu’aucun autre secteur ne sera oublié » notamment pour « améliorer le cadre de vie des locataires et anticiper leurs besoins futurs ». C’est dans cet objectif que le bailleur social métropolitain étudiera des solutions innovantes notamment en matière environnementale. Stéphane Boubennec a rappelé que « le parc social est moins énergivore de 30 % par rapport au parc classique ».

Robert Cotte est revenu sur les contraintes budgétaires imposées par l’État  : « Il a été demandé un effort très exigeant aux bailleurs sociaux de 1,5 milliard chaque année (…) ce qui représente 8 % des bailleurs sociaux. Ce qui est très exactement ce qu’ils doivent mettre en fond propre dans les projets de construction ou de réhabilitation ». Rigueur et économie auraient été la recette des bons résultats sans pour autant baisser les programmes prévus selon le vice-président qui salue également l’engagement des organismes financiers et de la Métropole de Montpellier en prévision de l’emprunt de 50 millions d’euros qui sera réalisé prochainement.

Les nouvelles orientations

Philippe Saurel a donc débuté ses voeux au personnel d’ACM Habitat vers la prédécesseur de Stéphane Boubennec : « C’est un jour un peu particulier. Personne ne comprendrait que mes premiers mots n’aillent pas vers Claudine Frêche » saluant son engagement mais également parce que « quand on parle de Claudine Frêche, on parle aussi de Georges Frêche. Et tout le monde sait combien Georges Frêche a été la personne, le politique, qui m’a donné ma chance. Je ne l’ai pas oublié de son vivant et je ne l’oublie pas aujourd’hui après sa disparition ».

Le président a ensuite présenté les nouvelles orientations pour ACM Habitat dans les années futures. Des missions que devront donc mener à bien Stéphane Boubennec.

– Avoir davantage de proximité citoyenne dans les agences : « Il est de notre devoir, de notre mission collective et individuelle, d’être au plus près des citoyens qui sont les plus fragilisés ». Philippe Saurel appuie : « Que les travaux d’entretien courant soient réalisés plus vite. Que les contrôles des chantiers, des entreprises, des projets architecturaux se fassent avec une plus grande précision ». Plus tard dans son discours, le président a insisté sur la question des travaux de réhabilitation et d’entretien : « Je ne connais pas en termes de qualité et de logement les quartiers résidentiels et les quartiers prioritaires. Il n’y aucune raison que les travaux soient bâclés à un endroit et ne le soit pas à d’autres. Il y a des raisonnements que je ne veux pas entendre et que je dénoncerai s’il en est besoin ».

– La mise en place progressive du scoring pour la traçabilité : « Même si je reconnais le travail du bureau de la demande. Mais il faut encore aller plus loin et par des critères adaptés être en capacité de renseigner le citoyen sur l’évolution de son dossier ». Une promesse faite dans sa campagne en 2014 a t-il rappelé. ACM Habitat fait face à 41 000 demandes au niveau départemental et 24 000 pour la métropole.

– La mise en place d’une équipe pour le dossier ANRU 2 : « Il faut à l’intérieur de l’Office, une équipe complètement dédiée à ce projet et qui suive l’évolution en relation avec les services de la Ville, de la Métropole, de l’État, les commissions de relogement… ».

– L’allotissement sur les marchés publics : « Afin que soit interpellé au maximum les entreprises locales. C’est une demande du milieu économique, des entreprises des quartiers prioritaires, des entrepreneurs de Montpellier. On peut faire confiance à un grand groupe de construction qui souvent rétrocède un certain nombre de marchés. Si on est capable d’allotir en ayant un oeil vigilant sur le suivi et le travail rendu ».

– Le pourcentage de construction de logements sociaux porté à 42 % dans la Métropole : « On passe de 36 à 42 %. Ou plutôt de 30 à 42 %. De 30 à 36 % pour les logements sociaux et 6 % pour les PSLA. On rattrape ainsi les directives des différentes lois qui nous demandent de construire davantage de logements sociaux ».

Philippe Saurel a insisté sur « le rôle central » joué par le bailleur social métropolitain : « Le logement pour Montpellier doit prendre toute sa place dans nos politiques publiques et ACM Habitat est au centre du jeu ». Le président en a profité pour saluer le maire de Clapiers en signe de remerciement pour avoir fait confiance à « l’opérateur central historique de Montpellier ». Face à la concurrence, Philippe Saurel a indique que « nous allons démarcher à ce sens à nouveau les possibles gisements fonciers dont nous avons besoin. La Métropole mettra toute son énergie à le faire et je remercie les maires qui répondront favorablement à la démarche ». En indiquant prioriser la construction de logement sociaux en direct.

Rappelant que 70 % des habitants de l’Hérault peuvent prétendre à un logement social, Philippe Saurel conclut en saluant la mission du personnel d’ACM Habitat : « C’est vous qui rencontrez les gens, qui avez le contact avec eux. C’est vous qui pouvez leur donner confiance ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *