A9, péage d’Agde à Bessan : encore des cabines incendiées

INFO MÉTROPOLITAIN. Un commando d’inconnus masqués et armés a une nouvelle sévi dans la nuit de samedi à ce dimanche à la gare de péage de l’échangeur numéro 34 d’Agde-Pézenas, sur la commune de Bessan : des cabines du péage ont été volontairement incendiées, après avoir été saccagées.

Il s’agit des deux dernières cabines qui étaient opérationnelles. Les vandales ont brisé les barrières, également et ont tagué le site, avec notamment l’indication Black Blocs tracé à la peinture noire comme signature.

Les dégâts sont importants. Ils sont en cours d’inventaire. Ce n’est pas le premier raid violent de casseurs qui sévissent en marge des manifestations des Gilets Jaunes. Les cabines, ainsi que le bâtiment et une voiture de Vinci Autoroutes ont déjà  été vandalisés à deux reprises depuis le début du mouvement, le 17 novembre dernier.

Gendarme blessé, véhicules détruits

Les entrées et les sorties à l’échangeur d’Agde-Pézenas sont interdites de nouveau depuis cette nuit et jusqu’à nouvel ordre, après cette action commando.

Le week-end dernier, des gendarmes du groupement de l’Hérault qui étaient sur zone avaient tenté de bloquer un commando de casseurs venu détruire cette gare de péage d’Agde. Lors des affrontements nocturnes violents, un gendarme a été blessé et quatre véhicules d’intervention vandalisés. Depuis ces faits, l’information n’avait pas transpiré.

Une enquête est actuellement diligentée par les gendarmes de la section de recherches de Montpellier, où une cellule spéciale a été créée depuis les raids de ces commandos lors de manifestations de Gilets Jaunes, dans l’Hérault et l’Aude.

1 Comment

  1. Quand donc ces énergumènes sans visage ni nom pour la plupart de dangereux illuminés du cerveau, bien trop empreint d’une extrême Lâcheté pour agir à visage découvert, cesserons leurs agressions qui vont coûter un Max aux contribuables que nous sommes pour la remise en état des édifices et des lieux de péages qu’ils ont détruit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *