Aigues-Mortes : quand paysage et culture s’associent

Afin d’enrichir les compétences et savoir-faire en matière de gestion, protection et valorisation des sites et monuments, une convention de partenariat vient d’être signée à Aigues-Mortes, dans le Gard, entre le Centre des monuments nationaux (CMN) et le Réseau des Grands Sites de France (RGSF).

Effectuée par Philippe Bélaval, président du CMN et Louis Villaret, président du RGSF, cette signature permet aux deux structures de s’engager dans un dialogue durable entre patrimoine paysager et bâti. Le lieu de la signature de cette convention s’est porté sur Aigues-Mortes, où il existe une collaboration active entre un monument du CMN (tours et remparts d’Aigues-Mortes) et un territoire de Grand Site de France, la Camargue gardoise.

En effet, la vaste opération de remise en nature du sud des Remparts d’Aigues-Mortes a été l’occasion pour les différents acteurs du patrimoine de travailler étroitement pour retrouver le lien entre les remparts et le paysage de Camargue.

Entre patrimoine paysager et bâti

Le Centre des monuments nationaux est l’établissement placé sous la tutelle du ministère de la Culture chargé de conserver, animer et ouvrir à la visite 100 monuments historiques propriétés de l’État. Le Réseau des Grands Sites de France rassemble les collectivités locales gestionnaires de paysages emblématiques protégés, comme la Baie de Somme, la Vallée de la Vézère ou la Camargue gardoise.

Elles sont engagées dans la politique nationale des Grands Sites de France portée par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Les deux structures, acteurs majeurs de la protection du patrimoine naturel et culturel en France, ont souhaité nouer un partenariat afin d’affirmer leur volonté commune d’un dialogue durable entre patrimoine paysager et bâti.

Formation et échanges

Ce partenariat vise également à coopérer dans le cadre d’actions menées au plan international au sein du Pôle international francophone de formation et d’échanges des gestionnaires de sites patrimoniaux, animé par le RGSF et dont le CMN est membre.

Ce Pôle international est un lieu de formation et d’échanges entre gestionnaires de sites patrimoniaux du monde entier. Il anime un réseau de 118 gestionnaires de sites naturels ou culturels en poste, issus de 35 pays. Il propose une formation internationale, dont la prochaine session a lieu sur le Grand Site de France Bibracte-Mont Beuvray (Bourgogne-Franche-Comté), du 1er au 12 avril.

Quatre monuments du CMN se situent dans des Grands Sites membres du RGSF

• Les tours et remparts d’Aigues-Mortes, dans le Grand Site de France Camargue gardoise
• Les château et remparts de la Cité de Carcassonne, dans le Grand Site de France en projet Cité de Carcassonne
• Les sites préhistoriques de la Vallée de la Vézère, dans le Grand Site de France en projet Vallée de la Vézère
• Le site archéologique d’Ensérune, dans l’Hérault, dans le Grand Site de France en projet Canal du Midi, du Malpas à Fonséranes

>> Le Réseau des Grands Sites de France (RGSF) : le Réseau des Grands Sites de France rassemble des sites qui ont reçu le label Grand Site de France attribué par le Ministre en charge de l’Environnement et d’autres qui travaillent à l’obtenir un jour. Ses membres s’inscrivent dans une démarche de préservation et de développement durable, dans le respect de l’esprit des lieux et en association avec les habitants. Ils ont en commun d’être des paysages emblématiques de notre pays connaissant une forte fréquentation touristique et protégés par la loi de 1930.

> Pratique : www.grandsitedefrance.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *