Agression homophobe à Lille : violences sur un couple de Montpellier

Un couple de montpelliérains a été victime d’une violente agression homophobe, mercredi soir, à Lille. Les deux hommes ont décidé de déposer plainte ce samedi au commissariat central de Montpellier. La plainte a été enregistrée et transmise illico au commissariat de la Sécurité publique de Lille. Une des deux victimes âgée de 34 ans est membre du LGBT de Montpellier.

Une enquête était déjà en cours à la sûreté départementale du Nord, à Lille depuis jeudi, après cette agression survenue mercredi vers 20 h, à la sortie du métro République à Lille. « J’y avais retrouvé mon compagnon pour aller manger à la Chicorée. Je le tenais par le bras. À peine sortis du métro, nous avons été insultés par trois piétons. J’ai répondu en les insultant aussi. Ils sont venus au contact, ont essayé de me frapper. Mais, comme j’ai fait des sports de combat, j’ai répliqué. », raconte un des deux montpelliérains.

Des policiers présents

Le Montpelliérain qui présente des lésions au visage, qui souffre de deux côtes et de la clavicule qui sont fêlées assure que, « de trois policiers présents n’ont pas bougé, et nous ont juste proposé d’aller porter plainte au commissariat central. » Le jeune homme dit y être allé « entre 21 h 30 et 22 h », mais n’avoir pas pu y entrer : « Ils nous ont dit à l’interphone qu’on n’avait pas de certificat (médical), et qu’on n’avait pas à se tenir par le bras, que c’était de la provocation. On était tellement écœurés qu’on est rentrés à notre hôtel. ».

Sa plainte a été déposée à Montpellier samedi soir, sur la foi du certificat médical délivré par un médecin de l’Institut médico-légal -IML- du CHU Lapeyronie, estimant à 4 jours d’Itt -interruption temporaire de travail- et à 20 jours d’arrêt maladie.

Démenti de la préfecture

Sur l’inaction de la police de Lille dénoncée par les victimes, la préfecture du Nord apporte un démenti : « Conformément à la procédure en vigueur, les agents qui les ont accueillis leur ont demandé de faire, dans un premier temps, constater les blessures par un médecin et dénombrer les jours d’Itt permettant ainsi de qualifier pénalement les faits. ».

Le préfet du Nord et le directeur départemental de la sécurité publique du Nord -DDSP 59- rappellent par ailleurs, que « les agressions de type raciste et homophobe ne resteront pas impunies ».

Dans un communiqué, ce vendredi également, Europe Écologie Les Verts dénonce «  une nouvelle agression homophobe à Lille  ». Dans un tweet, Martine Aubry se dit également « consternée », et apporte son soutien aux deux hommes.

9 Comments

  1. La police de Lille ne bouge pas en cas d’agression homophobe, en cas de tapage nocturne, en cas d’arrêté municipal non respecté … pathétique constat.

  2. La police de Lille ne bouge pas en cas d’agression homophobe, en cas de tapage nocturne, en cas d’arrêté municipal non respecté … pathétique constat bien réel. Il faudrait remettre de l’ordre dans ce merdier.

  3. Et pourquoi donc MME AUBRY n’apporte pas son soutien aux hommes hétéros qui eux aussi ont été insultés et ont pris des coups de la par des homos … !!??? elles étaient présente sur les lieux pour juger de ce qui s’est REELLEMENT passé ????

    1. Évidemment, je te met un pin, tu te défends, et je porte plainte contre toi… quel esprit!
      Si c’est contre Martine Aubry que vous en avez, merci de ne pas défendre les agresseurs au détriment des victimes

  4. Martine Aubry qui a favorisée le communautarisme islamique en séparant les hommes et les femmes dans les piscines municipales, par exemple, vient mantenant s’étonner du chaos que elle même a créé. Car tout le monde connait le profil des agresseurs homophobes dans 99% des cas. L’islamisation des esprits est en marche forcée.

    1. Merci d’apporter vos sources quand vous donnez des chiffres. Votre remaisonnement et du même acabit que si on concluait que si l’herbe est verte, c’est bien la preuve que les martiens existe, ils y ont déposé leurs empruntes en marchant dessus.
      Merci de raisonner avec des éléments concrets et objectifs

  5. Pour taper sur les gilets jaunes ça, ça va, par contre pour défendre les citoyens victimes d’agressions c’est bizarre il n’y a plus personne
    Pitoyable !!!!

  6. Il arrive souvent malheureusement que les Forces de la Police se montre
    Peu cohoperent face aux agressions Homophobes serait ce un signe d homophobie ??
    Quoiqu il en soit je suis depasse devant ce dechainement de haine face a l orientation sexuelle des Gays .

  7. Et oui encore une agression homophobe à Lille. On ne compte pas ceux qui se font agresser sans porter plainte et non membre d’une association. La police est elle. Même homophobe j’en ai fait les frais à la gare de l’île Europe en attendant un métro parce que l’on voyait le bord de mon boxer. La violence et les agressions sont de coutume à Lille.
    Armin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *