Pézenas : des convoyeurs de la Brink’s bloqués six heures dans un DAB !

INFO MÉTROPOLITAIN. Incroyable, mais vrai : la nuit dernière, des convoyeurs de la Brink’s sont restés bloqués six heures dans le sas d’un distributeur automatique de billets -DAB- de l’agence bancaire Dupuy de Parseval, cours Jean-Jaurès, à Pézenas. Et ce n’était pas un braquage !

Un dysfonctionnement technique encore inexpliqué et surtout inédit s’est produit mercredi vers 17h30, alors que les convoyeurs enfermés dans le DAB pour l’approvisionner en euros voulaient déverrouiller le sas à la fin de l’opération. Le système commandé électroniquement n’a pas fonctionné et les agents de la Brink’s se sont retrouvés coincés dans quelques m2. Un système de protection hermétique inviolable.

Le DAB découpé à la disqueuse

Un incident qui a été signalé tardivement, dans un premier temps, faute de moyens de transmission pour donner l’alerte. Dans un second temps, tout a été mis en oeuvre pour déverrouiller la porte d’accès au sas, le système de sécurité sophistiqué étant commandé à distance, en vain. Impossible de faire sortir les convoyeurs de ce piège infernal. Finalement, il a été fait appel à un technicien pour découper le sas à la disqueuse depuis l’extérieur, six heures plus tard. Il était donc minuit environ, quand les riverains de cette banque ont aperçu un individu affairé à tronçonner le sas du DAB, sur la façade de l’agence bancaire. Ils ont cru à une attaque de malfrats.

Appels au 17

De nombreux appels sont parvenus au17, le numéro d’urgence qui aboutit au centre opérationnel du groupement de la gendarmerie de l’Hérault, à Montpellier, pour signaler l’attaque du DAB  par un commando. Une patrouille de la brigade locale dépêchée sur place a rapidement levé le doute.

Les gendarmes ont assisté en direct à la libération des convoyeurs de fonds, après six heures passées dans un réduit qui ont paru une éternité. Ils se souviendront longtemps de ces fêtes de Noël.

Document : le technicien libérant les convoyeurs de la Brink’s cette nuit à Pézenas. Photo D.R.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *