Agression à Montpellier : encore un piéton tabassé et dévalisé

INFO MÉTROPOLITAIN. Une nouvelle agression sur un piéton esseulé a été commise le week-end dernier à l’aube, par plusieurs individus sur une artère de l’Écusson, à Montpellier. Les auteurs sont en fuite, les policiers de la Sécurité publique enquêtent.

Un DJ de 24 ans qui s’était produit aux platines d’une discothèque proche de la place de la Comédie, à Montpellier, dans la nuit de samedi à dimanche et qui regagnait à pied son domicile, dans le quartier Boutonnet a été tabassé et dévalisé pour un préjudice estimé à 7 000€, selon la plainte qu’il a déposée au commissariat central.

Vers 6h, alors qu’il était légèrement alcoolisé et qu’il marchait sur le boulevard du Jeu de Paume, juste avant le tunnel du parking Foch, sous l’Arc de triomphe du Peyrou, il a été abordé par plusieurs individus, dont l’un lui a demandé une cigarette. Après avoir indiqué qu’il ne fumait pas, il a été violemment pris à partie.

Coups de pied et de poing

Il a été roué de coups de pied et de poing, au visage, aux bras, au jambes et au torse et les agresseurs lui ont arraché son sac qui contenait son ordinateur acheté en 2015, son chargeur, une carte son avec ses playlistes de musique, une playstation de marque Sony, une montre de marque Hugo Boss et les 300€ en liquide de sa prestation nocturne comme DJ.

Bien que blessé, il a poursuivi ses agresseurs qui ont pris la fuite en direction du boulevard Henri IV et de la place Albert 1er, en vain, ils ont disparu avec le butin.

Des témoins donnent l’alerte

La scène s’est déroulée devant des témoins qui ont alerté les sapeurs-pompiers. Il a été secouru sur place et transporté aux urgences du CHU Lapeyronie, où il a été soigné et libéré dimanche à 19h30. Il s’est immédiatement rendu au commissariat central muni d’un certificat médical faisant état d’une incapacité temporaire de travail -Itt- inférieure à 8 jours pour déposer plainte. L’enquête est menée par les policiers de la sûreté départementale de l’Hérault qui vont saisir les bandes de caméras de vidéosurveillance de la Ville de Montpellier et d la TaM 3M, l’agression étant survenue le long de la ligne 4 du tramway.

Des piétons attaqués

Il est prématuré d’établir un lien entre cette violente agression de ce jeune DJ et les attaques nocturnes, généralement au petit matin, de piétons esseulés et alcoolisés qui sortent de boîtes de nuit du centre-ville et qui regagnent leur domicile, des victimes vulnérables qui sont des proies faciles pour des individus agissant en bande, repérées dans des rues et des boulevards, abordés sous un prétexte -une cigarette ou une demande d’heure-, puis tabassés et dépouillés.

Il semble que deux groupes sévissent, des mineurs étrangers non accompagnés et un autre composé de jeunes montpelliérains qui multiplient les violences volontaires gratuites et dont certains ont déjà été arrêtés.

31 Comments

  1. A mon avis c’est gros comme une maison, l’histoire de la cigarette pour moi ne tient pas,les individus avaient sûrement préparés leur coups , étaient sûrement à la fête et connaissaient peut être la victime, avec des caméras il serait possible de remonter à eux.

    1. Vous rêvez, se sont des predateurs qui s en prennent aux vulnerables, aux gens seuls. L occasion fait les larrons. Ces migrants fraichement arrivés et ne parlant qu arabe ne connaissent personne à par la police, les gens des services sociaux et surtout ceux du conseil departemental qui les loge, les nourris et paie pour leurs soins. Cette situation agit d ailleurs comme une veritable pompe aspirante à migrants mineurs, ou qui pretendent l être.

  2. Attend on comme d’habitude que les choses dégénères – comme d’habitude – pour réagir ? Faut il désormais qu’on prenne les moyens de nous défendre nous-même faute d’une action efficace de l’Etat ???

  3. Le premier groupe des mineurs délinquants est connu. Quelle action de la municipalité ? Les financer à outrance pour les calmer ? Affligeant et inefficace.
    Un deuxième groupe s’est monté ? Composé par quelle communauté ?
    Toujours peu de communication de la mairie sur sa volonté de sécuriser la ville.

  4. Évidemment la racaille est bien présente à Montpellier
    Montpellier à bien changé et on sent la ville non tenue avec toujours des excuses pour ces bandes de racailles laches qui s attaquent à une personne et qui sortent en totale impunité.

  5. Et com’dab :
    RIEN ne sera fait contre les agresseurs….les français ont l’habitude… entre les « excuses » de minorité et celles des minorités… tranquilles !

  6. Moi je dis votez lepen ras le cul de tous ces migrants qui agressent volent ! . Le centre ville de Montpellier est devenu une décharge bourrée de sale race !!! Même plus envi de s’y balader !

  7. Il y a eu alerte de temoin.et les operateur du centre surperviseur urbain.n ont rien vue.ils travaillent 24/24 h 7/7jours ils ont pas suivi avec les camera l agression????

  8. J’ai vécu la même scène il y a quelques années au même endroit exactement, avec la même histoire de cigarettes.
    C’était au alentours de 2h du matin.
    Une bande de 5/6 jeunes de 18/20 ans.
    Je m’en souviens comme si c’était hier !

    1. 18-20 ans : c’était leurs grands frères ! Aujourd’hui la valeur n’attend plus le nombre des années …c’est à 12- 14 ans qu’ils commencent …

  9. Faut-il voter pour les extrêmes ?
    Puisque la justice est totalement absente et l’on préfère interpeller le bon citoyen pour le taxer.

  10. Il est prématuré d’établir un lien entre cette violente agression de ce jeune DJ et les attaques nocturnes, généralement au petit matin, de piétons esseulés et alcoolisés qui sortent de boîtes de nuit du centre-ville et qui regagnent leur domicile, des victimes vulnérables qui sont des proies faciles pour des individus agissant en bande, repérées dans des rues et des boulevards, abordés sous un prétexte -une cigarette ou une demande d’heure-, puis tabassés et dépouillés.

    A Bordeaux certain en sont mort poussé dans fleuve.

    Cette impunité réitéré d’agression sauvage « orienté/ciblé » dépasse ma compréhension

  11. Les victimes via face book et autre réseaux sociaux devraient se fédéré et attaquer la ville et la justice de Montpellier devant la cours Européen des droits de l’homme.

    Motif non assistance a personne en danger
    Mise en danger répété de la vie d’autrui
    Non retrait de l’espace public de groupe violent arrêter plusieurs fois

  12. Ainsi, même quand l’article parle de « mineurs étrangers non accompagnés » … faire un commentaire (fin) sur « la minorité » et « les minorités », ça reste INTERDIT par le « politzei büro »?
    ça devient inquiétant : d’après l’indice Libertex, la france est derrière la Hongrie et la Russie, au niveau de la liberté d’expression !

  13. Moi si on magresse j ai une lame de 20cm et une gazeuse,rien a foute mec ou gamin ou n’importe qui je le plante…je le Jure qu’il ne tombe pas sur moi…et apres je le laisse crever comme un chien

  14. Montpellier n’ai plus le Montpellier ou j’aimais flâner dans les année 60 . à qui la fautes aux voyous ou aux responsables qui dirigent la ville ?

  15. « Il semble que deux groupes sévissent, des mineurs étrangers non accompagnés et un autre composé de jeunes montpelliérains qui multiplient les violences « 

  16. Enfin , les montpellierains vont ils agir auprès de ce cher SAUREL ??
    Il y a plusieurs mois déjà que je regarde tous les jours ce journal La plupart des agressions sont le fait de personnes étrangères à Montpellier Je ne demeure pas à Montpellier, mais j’y ai travaillé entre 70 et 2000 Place Rondelet et Rue Daru C’était une ville TRES agréable du temps de Georges Frêche , mais ce n’est plus le cas ce jour !! Je suis surprise aussi par le nombre CROISSANT des commentaires des lecteurs CONTRE toute cette RACAILLE étrangère !!! Tous ces mineurs isolés doivent être renvoyés chez leur parents Nous avons suffisamment de soucis avec les nôtres Bonnes fêtes à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *