Barrières volées et incendie à Saint-Jean-de-Védas : un Gilet Jaune arrêté

Comme Métropolitain l’a évoqué ici, ce matin, douze à quinze individus encagoulés ou la tête cachée par des capuches ont investi vendredi vers 23h30, la gare de péage de l’autoroute A709 de Saint-Jean-de-Védas, à l’Ouest de Montpellier. Après avoir incendié des pneus qui ont endommagés le revêtement de l’autoroute, ils ont démonté et emporté une douzaine de barrières du péage.

À l’arrivée d’une patrouille de gendarmes du peloton d’autoroute de Poussan, le commando a pris la fuite, mais un des vandales a pu être neutralisé. Il s’agit d’un Gilet Jaune qui participe au mouvement depuis le 17 novembre dernier.

Rappel à la loi

Il a été placé en garde à vue à gendarmerie de Saint-Jean-de-Védas par les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Castelnau-le-Lez, chargée de l’enquête. Il a bien reconnu être présent à cet endroit, hier soir, mais il a nié avoir mis le feu aux pneus et volé une barrière. Toutes les barrières ont été remplacées dans la nuit par Vinci Autoroutes.

On apprend à 17h qu’il a été remis en liberté par le parquet de Montpellier après un rappel à la loi.

7 Comments

  1. Un rappel à la loi, non mais je rêve.

    Ces gilets jaunes commence à nous casser les couilles.

    Soit disant pacifique, partout ou ils passent il y a de la violence et de la casse.

    1. en réponse ,
      les vrai gilet jaune n’ont absolument rien à voir avec cette bande de con de casseur.
      Les vrai gilets jaune sont ceux qui sont dans la précarité (de part leur travail ou retraite).
      Arrêter de toujours mélanger les personnes , celle qui veulent vraiment du changement et ceux qui veulent l’anarchie.
      par contre pour le rappel à la loi c’est vrai que ce n’est absolument pas adapté à ce qu’ils ont fait.

  2. Les Gilets Jaunes dont certains sont empreint d’une extrême Lâcheté et préfèrent s’enfuir et fuir leurs responsabilités afin de pas être identifiés et poursuivi, lorsqu’ils provoquent un accident Mortel comme à Perpignan, plutôt que de porter secours à ce malheureux automobiliste décédé.

  3. Dans la nuit de vendredi à samedi a Perpignan un automobiliste est décédé après s être encastré sous un camion bloqué par des gilets jaunes.
    A l arrivée des secours les courageux gilets jaunes avaient pris la fuite laissant l automobiliste agoniser le chauffeur de poids lourds dans la panade et même deux femmes gilets jaunes en état de prostration !
    Et certains disent qu’ils sont courageux….c est pathétique!

  4. Raz le bol des gilets jaunes . La France une dictature ? Allez voir la ou cela existe vraiment et regardez un peu tout ce dont vous bénéficiez ….santé école public ….on en a marre de payer pour vous … nInn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *