Police de Montpellier : Nounours, recrue à quatre pattes pour flairer drogue et euros

Une recrue à quatre pattes, Nounours vient de rejoindre la direction départementale de la Sécurité publique de l’Hérault -DDSP 34- pour flairer la drogue et les billets d’euros, lors d’opérations de police. Ce magnifique et attendrissant Springer anglais ou English Springer Spaniel est un chien de chasse, leveur de gibier et broussailleur, aussi utilisé comme chien d’eau grâce à ses capacités de nage. Cette race est d’origine britannique, d’où son nom.

L’animal abandonné avait été confié au refuge de la SPA de la métropole de Montpellier, à Villeneuve-lès-Maguelone. C’est là que Nounours a été récupéré ce vendredi matin par les policiers du groupe cynophile de la DDSP 34, grâce à la directrice, Annie Bénézech. Un beau cadeau de Noël pour les policiers de l’Hérault.

Formé à Cannes-Écluse

Nounours s’est retrouvé entre les mains des policiers cynophiles, qui possèdent une spécialité de formateur au sein du centre régional canin de la police nationale basé à Montpellier, puis dans le chenil, dont le lieu est gardé secret. Ce Springer Spaniel va ainsi rejoindre rapidement le centre de formation de l’École nationale supérieure de la police nationale à Cannes-Écluse, en région parisienne, en compagnie d’un des policiers d’ici.

Au bout de trois mois de formation, pour qu’il puisse être performant pour repérer tous les produits de stupéfiants sur le marché et importés et les billets d’euros dissimulés par les trafiquants dans des caches quelquefois improbables, il sera affecté dans un groupe cynophile d’une direction départementale de Sécurité publique.

Centre régional de formation

Pourquoi pas à la DDSP 34 ? La circonscription de Montpellier dispose, en effet d’une unité cynophile, devenue depuis septembre 2007, un centre régional de formation des unités cynophiles du grand ouest. Cette unité est utilisée en appui d’autres services.

Nounours pourrait donc rejoindre Burn’s, l’actuel chien renifleur qui fait souvent le bonheur des policiers des brigades de stupéfiants du commissariat central de Montpellier, mais également d’autres service, dont le SRPJ de Montpellier. Grâce à Burn’s, de belles saisies ont déjà été réalisées.

Des policiers de l’unité cynophile du commissariat de Montpellier. Photo DDSP 34.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *