MyReLeaf : le calme connecté à portée de main arrive à Montpellier

Ce sera peut-être un cadeau de fin d’année en France… Après avoir connu un vrai succès en Israël en 2017, son pays d’origine, puis aux USA, où il cartonne actuellement, le dispositif MyReLeaf, un « inhalateur intelligent » pour calmer stress, anxiété et crise d’angoisse, fait son arrivée dans l’Hexagone. Avec un distributeur exclusif montpelliérain.

Imaginé par la chercheuse en neurosciences israélienne Adi Wallach, le dispositif non-médicamenteux MyReLeaf est destiné à soulager, avec effet immédiat, les moments de stress et d’anxiété. L’appareil, mis au point par une équipe de chercheurs au sein du prestigieux Technion, l’Institut de Technologie d’Israël, se présente sous la forme et la taille d’un « inhalateur intelligent » permettant à son utilisateur de contrôler et de réguler sa respiration pour lutter contre les crises d’angoisse.

Un respirateur intelligent qui apprend

MyReLeaf est un dispositif connecté qui apprend… Doté d’une puce, il étudie d’abord la respiration de son propriétaire et lui enseigne ensuite comment la corriger. Pour cela, le dispositif s’exprime à travers des diodes bleues fixées sur l’appareil, lesquelles indiquent à l’utilisateur comme rythmer sa respiration : quand expirer, quand inspirer, quelle durée respecter pour bien relâcher son souffle… L’appareil, de fait, ne se prête pas, puisqu’il se calibre sur les caractéristiques d’un seul utilisateur…

Contrôler stress et crises d’angoisse

Après son lancement en Israël, le dispositif a été étudié et validé pour le grand marché US par l’Université de Columbia, qui a confirmé qu’il peut être utilisé à la fois comme solution d’urgence en cas de crise, et comme partenaire pour travailler sa respiration sur le long terme : « Le travail sur la respiration est négligée aujourd’hui ; pourtant, en travaillant dessus et en apprenant à la contrôler, on s’arme pour mieux gérer les moments difficiles, dont les crises d’angoisse et les moments de stress », explique le néo-montpelliérain Assaf Cohen.

Le néo-montpelliérain Assaf Cohen a obtenu l’exclusivité nationale pour la commercialisation du dispositif MyReLeaf.

Un montpelliérain distributeur exclusif en France

Propriétaire du salon Hippocrates, spécialisé dans le massage et la phytothérapie, cet israélien de naissance a suivi avec intérêt la succes-story MyReLeaf, au point d’obtenir les droits pour la France : « Adi Wallach est très connue en Israël. Elle s’est inspirée de sa propre expérience (des crises d’angoisse sévères) pour créer MyReLeaf, un dispositif qui permet d’éviter les médicaments ». Le dispositif, non-médicamenteux, est aussi équipé d’une cartouche d’huiles essentielles « pour accompagner l’utilisateur dans son effort de concentration ».

Non-médicamenteux et transportable

Selon Adi Wallach, le dispositif présente également l’avantage d’être transportable : « Je cherchais une solution qui soit accessible rapidement et en toutes circonstances pour les personnes indépendamment de leurs âges ou de leurs capacités », explique-t-elle à propos de ce dispositif breveté et qui a déjà trouvé ses premiers acheteurs en France : « Nous lançons à peine la distribution », confirme Assaf Cohen, « mais nous avons déjà réalisé quelques ventes ». Seul bémol au succès de l’appareil : son prix unique, fixé par la société MyReLeaf, à 179 €.

Début de campagne en France

Aux USA, une étude de l’Université de Columbia a confirmé une baisse des crises d’angoisse chez les utilisateurs de MyReLeaf, y compris une baisse de la consommation de médicaments chez des patients. Alors que les ventes sur le sol américain ont pris leur essor, cette solution débute sa carrière en France. Mais pas de quoi provoquer de stress pour autant : « Je suis confiant », s’amuse Assaf Cohen : « C’est une vraie aventure qui démarre ». Et qui veut aller loin ménage son souffle !

Ou trouver MyReLeaf ?
À la boutique :
Salon Hippocrates
1, Rue du Clos René, 34000 Montpellier
Sur le sitewww.myreleaf.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *