Bassin de Thau : les gendarmes recherchent les victimes de vols de bijoux

Dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte pour  » vol facilité par l’état d’une personne vulnérable « , diligentée sous la direction du parquet de Montpellier, les gendarmes de la brigade autonome de Mèze ont interpellé une auxiliaire de vie, soupçonnée d’avoir dérobé quelque 140 bijoux

Montres, colliers, chaînes et broches ont été retrouvés lors de la perquisition au domicile de cette Mézoise de 63 ans, à qui les victimes, des personnes âgées, faisaient une confiance aveugle. Des victimes qui sont recherchées pour la restitution de leurs biens.

Dans cinq communes

Les vols, portant exclusivement sur des bijoux, ont été commis entre janvier 2016 et avril dernier au domicile de personnes âgées sur des communes du bassin de Thau : à Mèze, Bouzigues, Loupian, Pomerols et Villeveyrac, chez lesquelles intervenait une auxiliaire de vie, gérée par une association.

De nombreuses victimes ne se seraient visiblement pas aperçues de la disparition de ces bijoux et n’ont donc jamais déposé plainte, contrairement à une personne âgée qui a signalé le comportement de la sexagénaire, ce qui a permis de lancer une enquête, avec perquisition à la clé.

>> La brigade de gendarmerie de Mèze lance un appel à témoins aux victimes potentielles. Contacter le 04.67.43.80.11.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *