Béziers : 21 M€ de l’ANRU pour la Devèze

L’agglomération Béziers Méditerranée confirme la (bonne) nouvelle pour le quartier de Béziers, la Devèze : l’Etat confirme son engagement à hauteur de 21 M€ dans la rénovation de ce quartier prioritaire.

L’Agence nationale pour la rénovation urbaine (l’Anru) a rendu un avis favorable au projet de renouvellement urbain pour la Devèze, porté par l’agglomération biterroise : « Elle va donc abonder à hauteur de 21 M€ au nouveau programme porté par l’Agglo Béziers Méditerranée », confirme Frédéric Lacas, le président de la collectivité  : « Une somme à laquelle s’ajoutent 8,5 M€ de prêts bonifiés proposés par Action Logement, 1,9 M€ de subventions pour l’aménagement du pourtour des Halles (opération soutenue par anticipation sur le centre-ville) et 1,7 M€ pour l’ingénierie commune aux deux quartiers prioritaires…. Soit 32,7 M€ au total pour le Biterrois », précise l’élu.

Nouvelle dynamique pour le quartier

« C’est une excellente nouvelle pour notre territoire ! Nous allons entièrement requalifier ce quartier prioritaire, y insuffler une nouvelle dynamique, du mieux-vivre. Nous allons dynamiser notre économie, créer de l’emploi », se réjouit Frédéric Lacas. Le 18 octobre dernier, le président communautaire, accompagné du maire de Béziers, Robert Ménard, du sous-préfet Christian Pouget et du président de Béziers Méditerranée Habitat, Gérard Abella, était allé défendre le projet pour la Devèze auprès de l’Anru, à Paris.

Une évolution pour le logement social

Le projet prévoit notamment la démolition de 581 logements sociaux qui seront reconstruits en dehors des quartiers prioritaires, des réhabilitations, la construction de nouveaux logements privés in situ, l’implantation d’équipements et d’infrastructures publics (un pôle des arts de la scène et du spectacle) et des réaménagements d’espaces… la liste des transformations est longue.

124 M€ injectés sur ce quartier prioritaire

L’ensemble des travaux à réaliser dans le cadre du projet sur la Devèze (comprenant les reconstructions hors quartiers prioritaires) représentera plus de 100’000 heures de travail pour les habitants des quartiers : « Ceci à travers la clause d’insertion mise en oeuvre par le Plie (Plan local pour l’insertion et l’emploi) », rappelle Frédéric Lacas : « Au final, à travers ce nouveau programme de renouvellement urbain de la Devèze, 124 M€ seront injectés sur le quartier prioritaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *