Attentat au Marché de Noël de Strasbourg : trois morts et treize blessés

Trois morts et treize blessés par balles, dont cinq graves en état d’urgence absolue, tel est le bilan provisoire de l’attentat terroriste, ce mardi soir, dan une rue toute proche du traditionnel et réputé Marché de Noël, à Strasbourg. Les coups de feu ont été entendus vers 20h.

Le tireur qui aurait tiré au hasard sur des piétons, rue des Grandes Arcades, près de la place Kléber, est en fuite. On apprend à 21h45 qu’il est identifié. Âgé de 29 ans, natif de Strasbourg, il est fiché S. Il est activement recherché. Cette rapide identification semble indiquer qu’il était déjà connu des services du Renseignement. Il se déplacerait avec une arme lourde automatique. Il se terre dans l’agglomération, sans être encore localisé dans la nuit.

Le terroriste présumé serait blessé, selon les militaires de l’opération Sentinelle qui ont ouvert le feu sur lui en riposte, après qu’il ait blessé l’un d’eux à une main. Un chauffeur de taxi qui a transporté le fugitif, alors que l’attentat n’était pas encore connu, a conformé qu’il saignait à une main.

Le RAID sur zone

La police a demandé aux patrons de bars, restaurants et aux commerçants de mettre leurs clients à l’abri. Le préfet du Bas-Rhin a ordonné aux habitants de rester chez eux. Le Marché de Noël est fermé.

Les policiers du RAID ont pris position dans la zone, où s’affairent les services de secours au chevet des victimes. Le plan Plan a été déclenché.

« Allahou Akbar »

À 22h, la section du parquet antiterroriste de Paris s’est saisie de l’enquête et le magistrat qui est à sa tête est en route pour Strasbourg, ce qui confirme la piste d’un attentat terroriste.

Selon une source proche de l’enquête, le suspect aurait crié « Allahou Akbar », avant de viser des passants au hasard, alors que le Marché de Noël venait de fermer au public et que le dispositif policier avait été allégé.

Rémy Heitz, le nouveau procureur de la République de Paris qui dirige les investigations menées par 670 policiers de nombreuses unités, dont la direction centrale de la police judiciaire -DCPJ- a indiqué que quatre proches du suspect ont été interpellés et placés en garde à vue.

3 Comments

    1. Que de stupidités dans vos propos celà démontre bien si besoin était votre état d’esprit assez perturbé où le mensonge à toute sa place, en invoquant de pseudos complots invraisemblables qui font état d’une grande naïveté et d’une réflexion peu ordinaire

  1. Certains pseudos « Gilets Jaunes » évoquent un pseudo complot d’état, c’est dire l’état d’esprit particulièrement Tordu et Torturé de certains individus, alors qu’il serait davantage souhaitable de se recueillir en mémoire des innocentes Victimes malheureusement décédés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *