Culture. Communication mutualisée : Castelnau-le-Lez et le Crès à l’honneur

Le Grand Prix Cap’Com organisé à Lyon distingue depuis 30 ans les campagnes de communication des collectivités locales, des administrations et des organismes publics. La cérémonie de remise des prix est l’occasion de découvrir les campagnes qui ont marqué l’année 2018 par leur audace et leur efficacité. 

Cette cérémonie en présence de Xavier du Crest, directeur de Handicap International et président des jurys du Grand Prix Cap’Com 2018 a récompensé par le prix de la Création 2018, la campagne réalisée par l’agence Com Une Exception pour les communes de Castelnau-le-Lez et du Crès. 

Deux salles totalement différentes

« Ce prix récompense la communication de deux salles totalement différentes, le Kiasma à Castelnau-le-Lez et l’Agora au Crès, situées sur deux communes mitoyennes, mais bien différentes, tant politiquement, qu’historiquement, mais réunie par le bon sens et la volonté politique de passer outrer ces clivages – en leur donnant une forte identité commune », se félicite ce vendredi, Vincent Nolot le responsable en charge de la communication à la Ville de Castelnau-le-Lez.

Il relève que, « Cette mutualisation fut d’abord pratique et pragmatique : un directeur artistique commun, une régie de recette commune, la volonté de faire des économies, de mutualiser les forces pour séduire des publics déjà très sollicité dans l’aire montpelliéraine ».

L’agence de com Une Exception récompensée

Cette mutualisation de moyens, c’est aussi une agence de communication mise en commun, Com Une Exception représentée par sa directrice Evelyne Stein, le directeur conseil, Francis Attard et la directrice artistique, Manon Calvet. Depuis 17 ans, l’agence est impliquée sur tout le territoire au service de nombreuses collectivités.  « C’est avec beaucoup de fierté que nous recevons cette distinction CAP COM ! Nous la dédions à tous ceux qui nous font confiance et les remercions encore », déclare Evelyne Stein.

C’est également un succès avec cinq spectacles joués ou devant l’être à guichet fermé sur les 35 programmés depuis septembre et un taux de remplissage des deux salles de spectacles, l’an dernier de près de 80%

Une communication décalée

Les visuels ont pour cadre un univers mythologique mettant en scène des créatures fantastiques, mi-homme, mi-animal : la sirène, la Gorgone, femme-méduse et Icare, l’homme-oiseau. Il s ‘agit de donner au spectateur le sentiment d’entrer dans une sphère « entre mythe et réalité », de lui proposer un moment privilégié, unique, d’où l’accompagnement par trois baselines : La Gorgone – Laissez-vous méduser !, Icare – Laissez-vous transporter, la sirène – Laissez-vous enchanter !

Mélange photo et dessin

Le travail graphique mélange photo et dessin, par un traitement au trait. L’idée est de rassembler sur trois visuels la diversité du spectacle d’aujourd’hui, qui nous procure des émotions et nous ouvre sur le monde avec émerveillement, mais peut également nous surprendre, nous déranger, nous questionner : les personnages ont leur part d’ombre, leur face noire : La Gorgone pétrifie ceux qui la regardent, la Sirène attire les hommes au fond des mers, etc.

L’accroche est simple mais forte, compréhensible rapidement. L’idée est bien ici de donner le goût du spectacle. Une belle récompense donc. Et un partenariat, disons une mutualisation, appelé à perdurer.

>> Remise du prix de la création 2018 par Xavier du Crest, à Vincent Nolot, directeur de la communication de Castelnau-le-Lez, Florence Kichetama, responsable de la communication du Crès et Evelyne Stein, directrice de l’agence conseil Com Une Exception.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *