Montpellier : en route vers la microbiologie du futur

Beaucoup de monde, lundi soir, rue Louis Lépine à Montpellier, dans les locaux de Labosud, le laboratoire de biologie médicale bien connu dans la région Occitanie. On inaugurait, en effet une nouvelle plateforme de microbiologie qui pourrait bien venir révolutionner l’univers de nombreux analystes, mais aussi de nombreux patients.

Pour comprendre en quoi l’inauguration d’hier représente une évolution majeure pour l’industrie, il faut revenir un an en arrière, en 2017, quand Labosud entreprend d’équiper sa nouvelle plateforme de microbiologie, située à Montpellier, de plusieurs solutions techniques innovantes, au rang desquelles deux chaînes automatisées WASPLab® fabriquées par la société italienne COPAN (et distribuées par le géant bioMérieux).

Une solution qui intègre par ailleurs depuis juin 2018, et c’est loin d’être anecdotique, un système expert PhenoMATRIX™, développé conjointement par COPAN, bioMérieux et Labosud. Système qui permet une lecture automatisée des milieux de culture, propulsant ainsi Labosud au sommet : il est désormais le premier laboratoire mondial à être équipé d’une réelle intelligence artificielle embarquée, capable de rendre rapidement plus de 80% des résultats pour les échantillons urinaires, sans relecture humaine. 

Cette solution permet un gain de temps technique qui permet aux biologistes médicaux de se concentrer sur l’analyse des cultures qui nécessitent une expertise médicale

Le système WASPLab, dans le détail  

WASPLab est un système automatisé pour la prise en charge des échantillons de microbiologie depuis leur réception jusqu’au rendu des résultats aux patients. Il gère l’ensemencement de l’échantillon sur des milieux de culture. Il assure leur incubation puis la lecture de ces milieux de culture par la prise d’image.

Toutes ces opérations sont rendues possibles entre les différents modules de la chaîne grâce au convoyage et chargement / déchargement automatique des milieux de culture ensemencés. 

Ce système assure ainsi la réalisation de manière automatisée des étapes d’ouverture des contenants, de vortex (agitation), de centrifugation, d’étalement des lames, d’ensemencement des milieux de culture : chaque échantillon a un code-barres qui contient l’information du protocole d’ensemencement adapté à son type de prélèvement. 

Un système additionnel de convoyage et d’étuves permet, lui, la mise en incubation, la lecture et le déchargement des milieux de culture ensemencés, rendus possibles grâce à un système d’imagerie de haute qualité innovant contribuant à augmenter la sensibilité de détection des cultures microbiennes. L’ajout récent de PhenoMATRIX™, permet maintenant le tri automatique des résultats de cultures négatifs et positifs et le rendu d’un nombre important de résultats simultanément. 

Améliorer la prise en charge des patients

À noter, en parallèle, que par son activité, le plateau de microbiologie de Labosud est l’un des plus importants d’Europe. « La Biologie Médicale contribuant directement à plus de 70% des diagnostics médicaux, les Laboratoires de biologie médicale Labosud et Biomed34, membres du groupe Inovie, investissent depuis plusieurs années dans des solutions d’avenir, pour participer à l’amélioration de la prise en charge des patients.

« La signature d’un partenariat avec la société française de diagnostic in vitro bioMérieux, leader en microbiologie, aura permis de se doter de technologies de pointe en microbiologie », indiquera Georges Ruiz, président de Labosud avant d’adresser un message à ses salariés et collaborateurs: « Beaucoup de travail a été accompli. Rien n’aura été possible sans l’implication des équipes dans cette véritable mutation au service de la performance et, disons-le, de l’économie régionale ».

WASPLab® est un système automatisé pour la prise en charge des échantillons de microbiologie depuis leur réception jusqu’au rendu des résultats aux patients. Il gère l’ensemencement de l’échantillon sur des milieux de culture. Il assure leur incubation puis la lecture de ces milieux de culture par la prise d’image. Toutes ces opérations sont rendues possibles entre les différents modules de la chaîne grâce au convoyage et chargement / déchargement automatique des milieux de culture ensemencés.

La réussite d’un groupe régional

Si le nom Labosud ne laisse aucun doute sur la zone initiale d’implantation du groupe, presque autant que celui du groupe Biomed34, c’est une réussite régionale que célébraient hier les équipes des deux laboratoires de biologie médicale (LBM) multi-sites présents dans l’Hérault, le Gard et les Bouches-du-Rhône. Rassemblés au sein d’Inovie, ils forment depuis, le premier groupe libéral indépendant de biologistes médicaux en France.

Un rapprochement qui aura permis à ces deux LBM de mutualiser régulièrement leurs moyens afin de contribuer à la prise en charge des patients grâce au maillage sur le territoire; d’offrir, bien sûr, une expertise médicale et de participer à la prédiction, à la prévention et au dépistage des pathologies. 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *