Montpellier : Cambacérès dans le collimateur des écologistes

Après la gare de la Mogère, Europe Écologie-Les Verts Montpellier s’attaque maintenant à l’édification du nouveau quartier Cambacérès, justement adossé à la gare Sud de France. Selon eux, cette zone, coincée entre deux autoroutes, est actuellement la plus polluée en dioxyde d’azote de Montpellier.

S’appuyant sur les rapports émis par l’Atmo-Occitanie, qui surveille la qualité de l’air en région, les écologistes estiment qu’il « serait irresponsable » de construire des logements à proximité de ces axes routiers où transitent quotidiennement 140 00 véhicules par jour.

Accompagnés de leur secrétaire national, David Cormand, les représentants locaux d’EELV ont accueilli les journalistes ce matin, sur le pont Yuri Gagarine, vêtus de combinaisons blanches pour symboliser l’urgence sanitaire. Ils demandent l’arrêt du projet porté par la municipalité qui prévoit l’implantation de 2 500 logements d’ici 2022.

 

Crédits photo : EELV Montpellier

6 Comments

  1. Ils n’ont sans doute pas tord de parler de la pollution, mais la question se pose …on construit où la ville ? A la campagne comme le suggerais Alphonse Allais ?

  2. Si on arrêtait de construire pour permettre à certains de ne pas payer d’impôts ( loi Pinel) et surtout aux promoteurs de s’en mettre plein les fouilles, les gens iraient s’installer ailleurs…
    Car entre les étudiants, les retraités, les chômeurs, Montpellier semble donner l’image d’une ville où peu de gens travaillent, et ceux qui travaillent vont acheter dans de lointains lotissements donc stop au massacre des paysages sinon de Montpellier la surdouée on passera à Montpellier la plus moche !

    qui vivent dans travailler,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *