Montpellier rend hommage à ses enfants tombés durant la Première guerre mondiale

Après avoir inauguré ce samedi matin le monument rénové dédié aux agents de la société de chemin de fer d’intérêt local « Morts pour la France » sur la place Chaptal, Montpellier rendait un hommage ce soir à ses enfants tombés durant la Première guerre mondiale. 1 400 noms, auxquels 200 ont été ajoutés en raison de récentes découvertes, ont ainsi été égrenés avec émotion. Le préfet Pierre Pouëssel, représentant de l’État, débutant cette longue énumération avant que différentes personnalités et anonymes prennent le relais.

Les cloches sonneront 11 minutes à 11h

Une veillée qui précède les célébrations du centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 qui se dérouleront dimanche. À 9h20, les porte-drapeaux se dirigeront de l’Opéra Comédie vers le monument aux morts sur l’esplanade Charles de Gaulle, où aura lieu les allocutions et les lectures de messages, les dépôts de gerbes, un moment de recueillement, et l’hymne national chanté par les écoles de Montpellier. La Chorale du Conservatoire de Musique Sacrée de Heidelberg, ville jumelle de Montpellier en Allemagne depuis 1961, composée de 60 chanteurs, participera à la cérémonie en interprétant le chant Liberté de Francis Poulenc – d’après le poème de Paul Eluard – en français. Un geste symbolique fort, tout particulièrement en cette année anniversaire.

Également dimanche, les cloches des principales églises de Montpellier sonneront à 11h durant 11 minutes.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *