Vacances tranquilles : les gendarmes et les policiers veillent

Vacances scolaires de la Toussaint obligent en région Occitanie, des familles vont laisser leur propriété vide toute cette semaine encore. Idem pour des commerçants et des chefs d’entreprise qui ont décidé de mettre la clé sous la porte pour profiter des enfants. Attention aux mauvaises surprises au retour. On vous donne de bons conseils pour éviter d’être cambriolé. Pensez à cette opération préventive pour les vacances de Noël, à partir du 22 décembre prochain.

Pour éviter que votre habitation ou votre magasin ne soient visités par des malfrats qui surveillent les zones pavillonnaires des agglomérations, des zones péri-urbaines et des villages ruraux reculés, l’opération tranquillité vacances proposée par les services de police -Sécurité publique et certaines polices municipales- et de gendarmerie constitue un excellent moyen préventif.

C’est simple : à votre demande, dans l’Hérault, la gendarmerie, les policiers de la Sécurité publique et des policiers municipaux, selon les communes, peuvent surveiller votre domicile ou votre commerce au cours de leurs patrouilles quotidiennes.

Pour cela inscrivez-vous auprès de votre brigade de gendarmerie http://www.interieur.gouv.fr/Contact/Contacter-une-brigade-de-gendarmerie-ou-un-commissariat-de-police.

Vous aurez à remplir sur place un formulaire de contact qui est également disponible en téléchargement sur ce lienhttp://www.interieur.gouv.fr/content/download/84433/618913/file/formulaire_otv.pdf

Quelques conseils supplémentaires très utiles :

– Transférez vos appels sur votre téléphone portable ou une autre ligne.

– Faites suivre votre courrier ou faites-le relever par une personne de confiance.

– Votre domicile doit paraître habité, tout en restant sécurisé. Créez l’illusion d’une présence, à l’aide d’un programmateur pour la lumière, la télévision, la radio.

– Ne diffusez pas vos dates et vos photos de vacances sur les réseaux sociaux et veillez à ce que vos enfants fassent de même.

–  Équipez votre porte d’une serrure multi-points
–  Protégez les fenêtres et ouvertures de volets ou de grilles
–  Ne laissez pas de grosses sommes d’argent chez vous
–  Ne cachez pas vos clés dans une boîte aux lettres, dans un pot de fleurs ou sous le paillasson
–  Demandez à la poste de conserver votre courrier jusqu’à votre retour si personne ne peut le retirer à votre place
–  Faites ouvrir et refermer les volets régulièrement.

Et pour plus d’information : l’application « stop cambriolages », téléchargeable gratuitement, vous délivre des conseils utiles, et vous facilite l’accès à l’opération tranquillité vacances.

Les informations qui révèlent une longue absence facilitent l’action des cambrioleurs.

S’inscrire deux jours avant

Signalez votre départ aux services de la police ou de la gendarmerie nationale ou de la police municipale en vous inscrivant au minimum 2 jours avant votre départ en vacances. Et si vous rentrez plut tôt, pensez à prévenir le service de police ou de gendarmerie que vous avez contacté avant votre départ.

Avisés de votre départ, les services de police procéderont à des surveillances de votre domicile ou de votre commerce au cours de leurs patrouilles quotidiennes.

Commissariats de police :

  • de la place de la comédie – 04 99 74 26 74
  • de la Mosson, 500 avenue de Louisville – 04 67 40 71 90
  • de Lattes, 1 rue de l’Agau – 04 99 13 67 00
  • Hôtel de police de Montpellier, 206 rue du comté de Melgueil – 04 99 13 50 00
  • Béziers : boulevard Edouard Herriot – 04 67 49 54 00
  • Sète : 50 quai du Bosc – 04 67 46 80 22
  • Agde : avenue du général de Gaulle – 04 67 01 02 00

En zone de la police nationale, un contact simple : ddsp34-vigilance@interieur.gouv.fr

En secteur gendarmerie, rendez-vous à la brigade territorialement compétente.

Les résidents peuvent également s’adresser en mairie, les formulaires de l’opération tranquillité vacances sont également disponibles dans le service de la police municipale.

>> Si vous êtes témoin de cambrioleurs en action, signalez les en composant le 17, le numéro d’urgence de police-secours ou du centre opérationnel de gendarmerie. Donnez le nom de la commune, l’adresse exacte et le nombre de suspects, ainsi que le plus de détails possibles sur eux et sur le ou les véhicules utilisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *