Montpellier : le squat des archives départementales sauvé par la trêve hivernale

C’est une nouvelle qui n’a pas fait plaisir à Philippe Saurel. Le maire de Montpellier a annoncé lors du conseil municipal que le squat des archives départementales ne sera pas évacué : « Il va y avoir la trêve hivernale. Les services de l’État nous ont fait savoir qu’il n’y aurait pas de délogement du squat avant le mois de mars. Donc, on a encore perdu six mois. Nous interviendrons à partir de mars-avril et nous décalerons le projet ».

En avril dernier, Philippe Saurel avait annoncé avoir pris la décision de « changer son fusil d’épaule ». Un nouvel édifice entre 7 000 et 10’000 m² sera construit dans la ZAC République pour accueillir les archives municipales et métropolitaines de Montpellier. Quant au site des archives départementales, le maire a désormais comme projet « un programme immobilier avec du logement social, du logement abordable et, bien sûr, aussi du logement privé. Dès que nous le pourrons nous récupérerons la chapelle des Récollets pour en faire une salle d’exposition municipale pour permettre aux artistes de Montpellier d’exposer dans un lieu qui leur sera dédié une fois qu’elle sera remise en état ».

Ouvert en novembre 2016 au sein des Archives départementales, le squat Utopia 003 abrite 170 personnes, dont une trentaine de familles. En cette période hivernale, ce sont autant de personnes qui n’auront pas à être pris en charge par les services de l’État. Dont certains sont en lien direct avec le squat et qui n’hésitent pas à y orienter des personnes en difficulté, quand les centres d’accueil sont en saturation. L’Utopia 003 pourra donc vivre « sereinement » jusqu’au 31 mars 2019. Et pourquoi ne pas imaginer un miracle de fin d’année sous la forme d’un rapprochement avec la Ville ?

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *