Béziers : l’exposition anti-corrida qui fait polémique

La Flac (Fédération des luttes pour l’abolition des corridas) prend le taureau par les cornes en organisant à Béziers, dans l’une des principales places fortes de la tauromachie en France, une exposition anti-corrida !

Baptisée « L’autre réalité de la corrida… », cette expo a déjà été accrochée à Bordeaux au printemps, mais il s’agit de la « première ville taurine où notre exposition sera présentée », explique les responsables de cette association basée à Agde.

Cette manifestation, autorisée par le maire Robert Ménard, se déroulera durant deux jours, les 26 et 27 octobre, en même temps que les 36e journées taurines, organisées par la Fédération des clubs taurins du Bitterrois. Une coïncidence qui a provoqué la colère des aficionados pro-corrida, qui ont réagi par un communiqué mouillé d’acide à l’encontre du maire de Béziers.

« L’autre réalité de la corrida… », à découvrir vendredi 26 et samedi 27 octobre au Palais des congrès de Béziers, de 10h à 20h.

 

6 Comments

  1. Nous sommes ENCORE en période de LIBERTE !!! Pour l’instant sommes LIBRES aussi de nos idées. ICI , les taureaux font partis de notre culture et de nos traditions Nous AIMONS notre région, et respectons , même si nous n’avons pas le même point de vue les CORRIDAS …qui, elles aussi font parties de notre culture & ont été importées chez nous par nos voisins & amis , les Espagnols On fait moins de vagues avec d’autres cultures qui elles sont beaucoup plus dangereuses et qui s’implantent sournoisement , dans TOUTE la France

    1. Si nous sommes « encore libres de nos idées » alors il vous faut accepter que certains ne soient pas d’accord avec vous et l’expriment. Soyez logique, enfin, essayez…

  2. Bravo à la FLAC et au maire pour son courage.
    Cette exposition devrait suivre « Tauromachies universelles » dans chaque école où elle a été autorisée honteusement par le Chef de Cabinet du ministre de l’Éducation nationale, le Directeur des Services départementaux de l’Éducation nationale du Gard et la Rectrice – qui devraient être jugés pour atteinte à l’équilibre psychologique des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *