Agression à Montpellier : un des auteurs détenait le téléphone volé

Des policiers de la brigade anticriminalité -BAC- du commissariat central de Montpellier ont été bien inspirés en contrôlant un adolescent esseulé, mardi à 21h50, sur le cours Gambetta : il était porteur d’un téléphone portable signalé volé lors d’une violente agression sur une jeune femme, dans la rue de Verdun. C’était le 28 août dernier.

Alors qu’elle marchait tranquillement en soirée dans cette artère, entre la place de la Comédie et la gare SNCF Saint-Roch, elle a été encerclée par trois individus, dont deux arrivés sur un scooter : l’un lui a placé une main sur sa bouche pour éviter de crier, un autre lui a paralysé un bras et le dernier complice lui a arraché son sac à main. Le trio avait aussitôt pris la fuite avec le sac qui contenait notamment son téléphone mobile.

Le mineur formellement identifié

La victime, choquée, avait déposé plainte et avait fourni un signalement précis des agresseurs, dont celui qui lui a tiré le sac à main. Et c’est le suspect contrôlé mardi soir par la BAC cours Gambetta que la jeune femme a formellement identifié, mercredi, alors qu’il était en garde à vue à la sûreté départementale de l’Hérault. Elle l’a même désigné comme étant celui qui lui avait arraché le sac à main.

Ce mineur étranger non accompagné âgé de 16 ans a nié avoir participé à cette agression et a assuré pour sa défense avoir acheté le téléphone de la victime à un inconnu dans une rue du quartier de Plan Cabanes…L’adolescent a été déféré hier soir au parquet des mineurs du tribunal de grande instance.

2 Comments

  1. « Ce mineur étranger non accompagné âgé de 16 ans  »

    Le nombre de crimes et délits commis par un petit groupe d’individu sur Montpellier est parfaitement ahurissant car ils sont tous connues de « justice »

    Pourquoi ce laxisme ? Dans quel but?
    Jusqu’au drame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *