MHSC : Montpellier s’en sort bien après les incidents du derby

La Commission de discipline de la LFP s’est réunie ce mercredi en fin d’après-midi afin « d’examiner le comportement des supporters » lors du derby entre Montpellier et Nîmes, le 30 septembre.

Après audition des dirigeants du MHSC et lecture du rapport de l’instructeur, la Commission décide de sanctionner le Montpellier HSC de trois matches de fermeture, dont un avec sursis de la tribune Étang de Thau et de 10 000€ d’amende par révocation de sursis. Dans le cadre de la mesure conservatoire pris le lendemain du derby, le club a déjà purgé la fermeture de l’espace visiteur pour un match disputé à l’extérieur.

La tribune haute Petite Camargue qui avait été suspendue dans un premier temps pourra accueillir les supporters lors de la réception de Bordeaux (21/10 à 15h). En revanche, la Butte Paillade sonnera vide ce week-end.

Deux arrêts de jeu

Plusieurs incidents avaient émaillé la rencontre avec notamment deux interruptions du jeu décidées par l’arbitre Ruddy Buquet. Une première de six minutes, après qu’une porte de sécurité ait lâchée sous la pression après l’ouverture du score des Montpelliérains. Quelques personnes s’étaient alors retrouvées derrière les panneaux publicitaires. L’interruption étant alors justifiée le temps de réparer la porte.

La deuxième, d’une trentaine de minutes, avec l’entrée massive des forces de l’ordre, afin de parer à tout débordement. Quelques personnes étant passées une nouvelle fois par la porte de secours, sans pour autant aller au delà des panneaux publicitaires, retenues par d’autres Ultras et le service d’ordre du club, après que les Ultras Nîmois aient brandi un bout de la bâche dérobée de la Butte Paillade.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *