Météo. Épisode méditerranéen : risque de crues des cours d’eau

Un nouvel épisode méditerranéen se forme, ce dimanche. Les départements des Pyrénées-Orientales, de l’Aude et de l’Hérault sont placés en vigilance orange, avec le Tarn. L’alerte court jusqu’à demain après-midi. Bref, vous l’aurez compris, pas de soleil à l’horizon ce lundi, où il faudra garder son parapluie.

Un nouvel épisode méditerranéen va concerner notre région. Il ne s’agit bien évidemment pas de « l’arrivée de l’ouragan Leslie » sur la région, comme on a pu le lire aujourd’hui sur certains sites. Ce soir et la nuit prochaine, les précipitations se maintiendront essentiellement sur les reliefs, entre l’Espinouse et les Cévennes. Seules quelques gouttes seront attendues sur les plaines et le littoral de l’Hérault et du Gard. Ce n’est qu’en cours de nuit que la situation va se dégrader, d’abord sur les Pyrénées-Orientales et l’Aude, avec un risque de fortes pluies orageuses sur ces départements.

En début de matinée, ce lundi, ces fortes pluies vont remonter sur l’Ouest de l’Hérault. La masse d’air ne sera pas dotée d’une importante instabilité, mais suffisante pour supporter le développement d’orages. Si tel était le cas, les intensités pluviométriques pourraient être intenses, avec un risque de cumuls de pluie importants en un court laps de temps, ce qui peut conduire aux phénomènes de ruissellements et de crues rapides des cours d’eau, qu’a par exemple connu le département du Var, mercredi, avec deux morts à Sainte-Maxime, dans une voiture emportée par les crues.

Crues des cours d’eau

Ce mauvais temps va se décaler en fin de matinée vers l’Est de l’Hérault et l’Ouest du Gard, sous la forme d’une ligne pluvio-orageuse potentiellement intense, avec un risque de brusques rafales de vent à son passage. Montpellier pourrait donc être touchée temporairement vers la mi-journée par ces orages, tandis que l’Est du Gard restera globalement à l’abri de ces intempéries.

L’ensemble des cours d’eau vont réagir à ces précipitations avec un risque de débordements, en raison de bassins saturés suite à l’épisode de la semaine dernière. C’est déjà le cas de l’Hérault, qui connait une crue rapide, avec une hauteur qui approche les 4 mètres à 20h00 ce soir, à la station de Laroque, au sud de Ganges.

Les  cumuls de pluie estimés durant cet épisode, jusqu’à mardi matin, sont de l’ordre de 100 à 150 mm en plaine, 200 à 250 mm sur l’Espinouse et les Cévennes, voire jusqu’à 300 mm localement. Il est important de préciser que ces cumuls sont donnés à titre indicatif et peuvent fortement varier d’une zone à une autre. Aussi, si le caractère orageux venait-il à s’affirmer, des cumuls de 50 à 80 mm en moins d’une heure et de 120 à 150 mm en moins de 3 heures, sont envisageables.

Vent à plus de 100 km/h

Prudence sur le littoral de l’Hérault, entre Valras, Agde, le bassin de Thau, Frontignan, Sète et Palavas-les-Flots, le vent marin soufflera à près ou plus de 100 km/h en rafales, ce qui rendra la situation fortement dangereuse avec la présence de grosse vagues et un risque localisé de submersions marines sur les zones vulnérables. Les cisaillements seront également importants, ce qui pourrait conduire à la formation de trombe marine au large de nos côtes.

Des phénomènes localisés

Comme l’on dit, mieux vaut prévenir que guérir. La situation peut donc évoluer différemment, à tout moment, aussi bien favorablement, que défavorablement. Les orages sont des phénomènes localisés, qui peuvent frapper durant plusieurs heures une zone ou plutôt une bande localisée très étroite d’un département, pendant que le temps est différent quelques kilomètres à l’Est ou à l’Ouest. C’est pourquoi la prudence doit être de rigueur jusqu’à la levée de la vigilance orange sur les départements ciblés.

>> Nous fêterons les Thérèse et les Aurélie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *