Vin / La sélection Cairel : le Syrah Leone 2008 du Domaine Peyre Rose

Chaque semaine, dans nos nouvelles rubriques magazine du week-end, retrouvez un vin sélectionné par la cave Cairel. Demain, on vous parlera d’une voiture via un essai.

La sortie du dernier millésime de Peyre Rose est toujours un évènement. Ce Coteaux du Languedoc est en effet l’un des fleurons de notre région.

Marlène Soria, LA vigneronne de notre région

Le Domaine Peyre Rose de Marlène Soria est unique. Les vins sont indissociables de la volonté et du charisme de la propriétaire, qui a fait de ce domaine de 25 hectares un languedoc de référence, grâce à ses cuvées Clos des Cistes et Syrah Leone. Marlène Soria s’est installée, à la fin des années 70, dans ce bout du monde, à la fin d’un chemin introuvable sur les hauteurs de Saint-Pargoire, au milieu des bruyères et de la garrigue, après avoir eu un coup de cœur pour ces coteaux caillouteux argilo-calcaires. À l’époque agent immobilier, elle tombe amoureuse de ce terroir et décide de produire son vin.

Son premier millésime, en 1988, voit le jour après un travail acharné. La reconnaissance arrivera vite et permettra de nombreux investissements pour moderniser ce petit hameau. Très respectueuse de la nature, Marlène ne produit que des grands vins selon les principes de l’agriculture biologique et après de nombreuses années d’élevage au domaine. Unanimement respectée, elle élabore des vins qui témoignent d’une unité stylistique et qui, fait rarissime dans la région, ont un grand potentiel de garde. Ses cuvées impressionnent par leur concentration et leur force.

Dix ans d’élevage

Cette production est singulière et a depuis longtemps transformé ce cru en mythe. Rouges ou blancs, les vins de Marlène Soria sont, pour beaucoup, les meilleurs du Languedoc. En une seule génération, la légende est née. Son fils ayant décidé de reprendre le domaine, nous pourrons heureusement profiter de ces merveilles encore longtemps.

Sortie du chai du domaine après dix ans d’élevage, cette cuvée se conservera dix ans encore. Et même plus. Toute la culture est certifiée bio. Les vendanges sont manuelles et l’égrappage, total. L’élevage se fait en cuve et un quart en foudre. Cette cuvée est composée principalement de syrah, d’un peu de mourvèdre et d’une toute petite pointe de grenache. Elle titre à 14,5°.

La dégustation

La robe : sombre aux reflets bruns.

Le nez : Arômes de mûres, de pruneaux, d’olives noires, d’épices, de garrigue, de truffe, de cuir. Des notes empyreumatiques se dégagent.

La bouche : dense et concentrée, elle offre une belle structure tannique sur les fruits cuits, les épices, le zeste d’orange et révèle aussi des notes mentholées. Vous serez bluffés par l’expression aromatique très intense et le bel équilibre entre puissance et délicatesse.

La finale : longue et harmonieuse.

Le conseil : c’est un vin charpenté avec des tannins fins et ronds. Dégustez ce sublime vin, malheureusement très rare , avec un côte de boeuf, une tapenade, un tournedos aux truffes, un sauté de veau aux pruneaux, un civet de chevreuil… Vous vivrez un grand moment. Surtout, n’oubliez pas de le carafer au minimum 4h avant de le servir, à 16 – 17°.

>> Pratique : retrouvez ce vin dans les Caves Cairel – Marchand de vins à Montpellier depuis 1844. caves-cairel.com
– Près d’Arènes – Espace Le Montels – Rue Montels l’Eglise – Lattes. Quartier de Tournezy, Montpellier – 04 99 58 10 10.
– Avenue d’Occitanie – 34680 Saint-Georges-d’Orques – 04 67 45 14 45.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *