MHB / Ligue des Champions : Montpellier s’incline dans les derniers instants (29-30)

Pour son cinquième match de Ligue des Champions, Montpellier s’est incliné 29 à 30. Dans la Sud de France Arena, Veszprem s’impose dans les derniers instants malgré un bon match des Héraultais. Une défaite cruelle que les hommes de Patrice Canayer. Avec quelques réponses en plus, les Montpelliérains s’envolent demain pour Doha afin d’y disputer la Coupe du Monde des Clubs.

Après un premier quart d’heure où aucune des deux équipes ne se détachait, Patrice Canayer opérait à quelques changements. Gérard remplaçait Portner, en difficulté dans les cages quand son vis à vis faisait la différence. Mamdouh, Porte et Richardson se révélaient, comme souvent, indispensables. Et si les Hongrois prenaient un court avantage, Porte ramenait par deux fois les siens à égalité (10-10, 20e, 12-12, 14e) avant de leur permettre de prendre les commandes du match la minute suivante. Un arrêt de Gérard et un but de Pettersson donnaient enfin un matelas de sécurité (14-12, 26e) maintenu jusqu’à la pause (16-14)

De retour en seconde période, Montpellier mettait les bons ingrédients sans parvenir à creuser l’écart. Contenus à seulement deux buts, les Hongrois n’avaient pas abdiqué (22-22, 44e). En quelques actions, les Montpelliérains étaient surclassés. Inscrivant un 4-0 en cinq minutes, Veszprem prenait le large (23-26, 50e). Au tour de Portner de briller pour donner une chance à Montpellier, saisie par Richardson, de rester en vie (28-28, 56e). Dans l’ultime minute, les deux équipes étaient toujours au coude à coude (29-29, 59e). Mais les Hongrois parvenaient à trouver une ultime fois la faille tandis que dans la continuité, Mamdouh échouait sur le gardien adverse, scellant ainsi le sort des Montpelliérains (29-30).

Réactions d’après-match :

David Davis (entraîneur Veszprem) : « Nous avons bataillé durant tout le match. Cela été une semaine compliqué pour les joueurs et le club. On savait que ce serait une rencontre compliquée ici ».

Kentin Mahé (joueur Veszprem) : « Ça fait du bien à la tête. David est arrivé cette semaine avec de nouvelles idées et des schémas différents. On est fiers d’avoir gagné ici car ce n’est jamais facile ».

Patrice Canayer (entraîneur Montpellier) : « J’ai trouvé les arbitres très bon ce soir. Quand on perd d’un but, c’est rare. J’aurais aimé que l’on partage les points avec Veszprem cela aurait récompensé les efforts produits. L’équipe a été très cohérente dans ce qu’elle a produit. Nos gardiens ont été mis à défaut et on a manquait plusieurs balles dans nos temps forts. On a un vraiment problème d’efficacité à certains moments . On est dans un club où on n’a pas l’habitude de lâcher l’affaire. On espère que l’on va trouver les réponses et que cela va rapidement tourner ».

Baptiste Bonnefond (joueur Montpellier) : « Ce soir on peut être déçu car on n’est pas récompensé. Il va falloir vite se remobiliser. On n’a pas l’habitude d’être dans cette position, ni de baisser les bras ».

Déroulé de la rencontre : 3-1, 5e ; 5-5, 10e ; 7-8, 15e ; 10-10, 20e ; 13-12, 25e ; 16-14 MT / 19-17, 35e ; 22-20, 40e ; 23-22, 45e : 23-26, 50e ; 27-28, 55e ; 29-30.

Montpellier : Gérard (4 arrêts sur 22), Portner (3 sur 15) – Villeminot (2 buts sur 4 tirs), Caussé, Grébille (2/2), Bos, Pettersson (1/2), Kavticnik (1/3), Bonnefond (3/4), Faustin, Porte (5/7), Bingo (1/4), Afgour, Soussi (3/6), Mamdouh (4/8).
Exclusions temporaires : Mamdouh (1ère), Soussi (31e), Bonnefond (49e), Petterson (54e)

Veszprem : Sterbik (8 arrêts sur 24), Mikler (6 sur 18) – Manaskov (2 buts sur 4 tirs), Ilic (1/4), Tonnesen (4/5), Gajic (2/5), Nilsson (5/6), Nagy (2/2), Strlek (6/7), Terzic, Blagotinsek, Nenadic (4/8), Mahé (1/1), Jamili, Mackovsek (2/2), Lekai (1/1).
Exclusions temporaires : Blagotinsek (10e, XXe), Tonnesen (23e, XXe), Mackovsek (36e), Nagy (59e).

1 Comment

  1. Trop de déchets dans le money-time. Bingo (1/4), Mamdouh et même Richardson ont raté des tirs « faciles » dans cette période cruciale. Le manque d’efficacité est récurrent au MHB depuis le début de saison, d’autant plus que les gardiens ne sont pas transcendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *