Clapiers : premier cas de dengue sur une autochtone

L’Agence Régionale de Santé -ARS- d’Occitanie, à Montpellier révèle ce soir avoir identifié un cas isolé, et surtout autochtone de dengue, sur une septuagénaire domiciliée à Clapiers, à une douzaine de kilomètres au Nord-Est de Montpellier. C’est le premier  cas dans le département qui frappe une malade n’ayant pas voyagé dans une zone tropicale.

La dengue a donc été contractée sur place, ce qui déclenche le niveau 2 du plan de prévention dans l’Hérault, à savoir :

  • des équipes d’épidémiologistes sont sur le terrain à Clapiers, afin de mener l’enquête scientifique et de lever toute suspicion concernant d’éventuels autres cas.
  • une sensibilisation des professionnels de santé de la commune : médecins, pharmaciens, infirmières etc.
  • une démoustication qui sera opérée dès que les conditions météo le permettront, pour l’heure elles ne sont pas favorables.

Chasse aux moustiques-tigres

Selon l’ARS, l’état de santé de la retraitée n’est pas inquiétant. Elle est suivie par son médecin traitant et n’a pas été hospitalisée. Ainsi, l’ARS se veut rassurante , les symptômes s’apparentent à ceux d’une forte grippe et la dengue est dans la plupart des cas une maladie bénigne.

Les personnes qui ont été en contact avec la malade sont placés sous simple surveillance. En cette période automnale qui suit l’été indien, la chasse aux moustiques-tigres, qui sont les vecteurs de la dengue est capitale. Il faut éviter une éclosion de millions d’oeufs. Une des solutions préventives radicales est, après les pluies de ces derniers jours de ne pas laisser de l’eau qui stagne dans des coupelles, vases et autres dépôts.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *