Pacte alimentaire : la Région Occitanie corrige l’assiette

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, a présenté la politique innovante que la collectivité pilote en matière d’avenir alimentaire. L’élue appelle les citoyens à s’exprimer pour construire le Pacte régional pour une alimentation durable. L’enjeu est énorme : préparer l’avenir alimentaire des habitants de la région.

C’est à Montpellier, lundi, que la Région Occitanie a fait escale pour présenter sa politique alimentaire. À l’occasion de ce bivouac, dans le restaurant du même nom, au cœur du Marché du Lez, Carole Delga a confirmé son ambition à construire le « Pacte régional pour une alimentation durable en Occitanie ».

Une grande ambition territoriale qui épouse une grande cause nationale : « Accéder à une alimentation saine et de qualité est devenu un véritable enjeu de santé publique », justifie l’élue, « D’où notre volonté de construire, avec nos concitoyens, ce pacte régional qui aura également d’importantes retombées économique pour l’agriculture et l’agroalimentaire, un secteur qui est le premier employeur sur le territoire ».

Vote : plus de 55’000 participants 

La Région a profité du Bivouac pour présenter les résultats de la première consultation citoyenne organisée d’avril à août dernier, et pour laquelle .plus de 55 000 citoyens ont répondu au questionnaire proposé par la collectivité sur leurs habitudes et leurs souhaits en matière de politique alimentaire.

« Nous en avons tiré quelques grands enseignements », annonce Jean-Louis Cazaubon, vice-président de la Région en charge de la viticulture et de l’agroalimentaire, qui les énumère : « Les habitants veulent une alimentation saine et équilibré et sont de plus en plus nombreux à manger bio et à favoriser les produits locaux ; ils aiment faire les marchés même s’ils font encore majoritairement leurs courses en grandes surfaces ; enfin, ils sont plus de 90% à affirmer qu’ils privilégieront les aliments Made in Occitanie s’ils sont plus facilement identifiables ».

Un 2ème vote pour le pacte alimentaire

La Région Occitanie, qui a listé les envies et les besoins de ses administrés, lance une seconde campagne de concertation citoyenne. De lundi 15 octobre au jeudi 15 novembre, elle fait appel aux citoyens pour définir les grandes lignes du Pacte régional : « Comme promis, nos concitoyens ont à nouveau l’opportunité de s’impliquer dans la construction de cette politique régionale sur l’alimentation en choisissant les actions prioritaires à mettre en œuvre », explique Carole Delga, qui souhaite faire voter ce document final en décembre 2018.

La machine est déjà lancée avec l’opération « L’Occitanie dans mon assiette » dans les cantines des 59 lycées de la région.

59 lycées et 25 millions de repas

Chaque année, en effet, 25 millions de repas sont préparés dans les lycées qui s’habituent au manger local : « Nous avions un objectif pour cette première année : proposer à un quart des lycées des repas composés à 40% de produits régionaux », confirme Jean-Louis Cazaubon : « Cela demande un effort aux établissements (formation des chefs, de l’administration, etc) mais l’opération a rencontré un vrai succès. Nous sommes déjà à plus de 30% de participation ! Et cela sans augmentation de tarifs pour les parents ».

Le phénomène devrait s’accélérer avec la création d’une grande plateforme régionale pour l’achat des produits locaux qui « assurera la livraison des produits en temps, en heure et en quantité », assure le vice-président.

L’enjeu : préparer l’avenir alimentaire

Carole Delga rappelle les enjeux : « L’Occitanie veut être la région du bien vivre et du bien-être, dans un esprit collectif de responsabilité environnementale. J’invite dès aujourd’hui le plus grand nombre à participer à cette consultation citoyenne essentielle pour notre avenir ». Cette démarche, qui rejoint les enjeux planétaires, est soutenue par l’UNESCO : « Il faut construire une démocratie alimentaire », rappelle Nicolas Bricas, directeur de la chaire UNESCO alimentation et présent lundi à Montpellier : « On surproduit 30% de nourriture en trop sur la terre chaque année alors qu’un milliard de personnes ne mangent toujours pas à leur faim. Il faut des initiatives comme celle-ci pour construire un système alimentaire durable ».

Le directeur salue le travail de la Région Occitanie « qui se donne, avec ce pacte pour l’alimentation durable, les moyens de préparer cet avenir alimentaire à travers une démarche novatrice ».

>> Les sportifs présents au Bivouac
Le lancement de la campagne pour le Pacte régional de l’alimentation durable s’est déroulé en présence d’invités, parmi lesquels les sportifs Vitorino Hilton (MHSC), Michaël Guigou (MHB) et Yacouba Camara (MHR), ou encore Jacques Mazerand, président des Toqués d’Oc, David Nocca, président de la Ligue contre l’obésité, Nicolas Bricas, directeur de la chaire UNESCO alimentation et Denis Carretier, président de la Chambre Régionale d’Agriculture.

>>> La consultation citoyenne pratique
Les résultats de la 1ère phase de concertation sont disponibles sur le site de la Région : laregion.fr/questionnaire-alimentation/

Pour voter du 15 octobre au 15 novembre : laregion.fr/alimentation

À travers un bulletin accessible en ligne et en version papier, les participants auront la possibilité de prioriser (en les numérotant de 1 à 4) les propositions d’actions qu’ils souhaitent voir mises en œuvre par la Région à travers le futur « Pacte régional pour une alimentation durable en Occitanie ».

1 Comment

  1. elle ferait mieux de faire un pacte avec les contribuable l’Occitanie est la deuxième région la plus pauvre de France et elle nous propose des ortolans ça pue la politique a plein nez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *