Montpellier : elle photographie les pickpockets qui volaient son ami

Lundi après-midi, une jeune femme a eu le réflexe de photographier discrètement les deux voleurs qui dépouillaient son ami, sur le quai de la station de tramway du Nouveau Saint-Roch, à Montpellier. Ils ont pu être arrêtés par la police. L’un d’eux qui se disait mineur étranger non accompagné a été démasqué, ce mercredi : c’est un jeune adulte.

Lundi après-midi, un jeune Montpelliérain attendait le tramway, à l’arrêt Nouveau Saint-Roch, sur l’avenue de Maurin, lorsqu’un individu a détourné son attention en lui demandant des renseignements sur la desserte de la TaM 3M, pendant qu’un complice fouillait son sac à dos pour le dépouiller de son téléphone portable et de sa carte bancaire.

Témoin de la scène, la compagne de la victime a photographié le duo à son insu. Le hasard a fait que mardi matin, le couple a croisé les deux voleurs près de la station de tramway de l’Observatoire, à la tour de la Babotte. La victime et sa copine ont alors suivi les suspects qui se sont mêlés dans le cortège de la manifestation syndicale organisée dans les rues de la ville.

Objectif : dévaliser des manifestants

Le couple a vite compris le manège : en se fondant dans le cortège, l’objectif des deux voleurs n’était autre que de jouer de nouveau les pickpockets, en soulageant les manifestants de leurs portefeuilles, argent, cartes bleus, téléphone portable etc. contenus dans leurs sacs et sacoches.

Le couple a aussitôt signalé les faits aux policiers qui encadraient le défilé des manifestants. Les suspects étaient interpellés. Ils avaient déjà commencé de sévir, puisqu’ils ont été retrouvés en possession d’une carte mémoire et de deux téléphones mobiles volés.

En garde à vue, ces mineurs étrangers non accompagnés ont assuré avoir 16 et 17 ans. Des vérifications osseuses effectuées depuis mardi ont formellement conclu ce mercredi soir, que l’adolescent soi-disant âgé de 17 ans serait en réalité un jeune adulte et qu’il a fourni une fausse identité. Il a, en effet déjà été arrêté dans un passé récent pour des faits similaires.

 

5 Comments

  1. Dans le fond, il est logique qu’une bureaucratie sans foi ni loi habituée à agir en totale impunité engendre des voyous à son image. Cela nous donne une petite idée de comment cela se passe dans ces administrations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *