Littoral de l’Hérault : le Département s’engage

Initiée par le Département de l’Hérault, la Maison du Littoral, qui devrait ouvrir ses portes en 2020, aura pour rôle de sensibiliser le grand public et les professionnels à la richesse et à la fragilité du littoral héraultais. Présentation de cette future maison par Kebler Mesquida, le président du Département de l’Hérault. 

Ouverte à tous, au grand public comme aux scolaires, « Cette Maison du Littoral, comme l’explique Kebler Mesquida, président du Département de l’Hérault, verra le jour sur le site remarquable des Aresquiers à Vic-la-Gardiole, à mi-chemin entre Montpellier et Sète. Pendant de la Maison de l’environnement à Prades-le-Lez, elle sera le lieu d’initiation et d’éducation à l’environnement, la biodiversité et l’économie du littoral héraultais ».

« Engagé à faire de ce sujet un projet emblématique de l’action du Département, nous avons  demandé à nos partenaires, l’État, la Région, les EPCI et les syndicats mixtes de gestion des eaux littorales, le Conservatoire du Littoral, l’Agence de l’eau, l’EID, les partenaires méditerranéens des projets européens et les organisations socio-professionnelles (pêche, conchyliculture, hôtellerie de plein air, chambres consulaires…), de s’associer à notre réflexion afin de faire du littoral, une préoccupation de tous ».

Hérault Littoral, un plan d’action l’attractivité du littoral héraultais

La mer continue à gagner du terrain. Accentuée par le changement climatique, cette érosion constitue une préoccupation majeure. Conscient des enjeux, le Département de l’Hérault élabore une stratégie au long cours pour y faire face. Baptisé « Hérault Littoral », son plan vise à répondre à l’ensemble des défis attachés au dérèglement climatique, afin de préserver et de continuer à développer l’attractivité du littoral héraultais.

Un premier comité technique s’est tenu le 18 juin. Le calendrier prévoit d’établir la feuille de route, puis de soumettre le plan « Hérault Littoral » au vote des élus du Département début 2019.

Le littoral pour tous : c’est l’objectif. Voilà pourquoi l’ensemble des partenaires sont associés à la réflexion départementale : l’État, la Région, les EPCI et les syndicats mixtes de gestion des eaux littorales, le Conservatoire du Littoral, l’Agence de l’eau, l’EID, les partenaires méditerranéens des projets européens et les organisations socio-professionnelles (pêche, conchyliculture, hôtellerie de plein air, chambres consulaires…).

>> Pratique : plus d’informations disponible sur le stand du Département de la Foire Internationale de Montpellier ou sur herault.fr

6 Comments

    1. Oui + informations sur parkings (durée de vie des déchets) + poubelles aux escaliers menant à la plage + rappeler de ramasser excréments de chiens par leur maître !

  1. Oui. Aussi informer sur durée de vie des déchets. Mettre poubelles aux escaliers menant à la plage. Inciter à ramasser excréments de chiens par leur maître.

  2. Et puis aussi limiter drastique ment l’épandage de produits phytosanitaires en amont pour protéger la flore et la faune sous-marines…

  3. habitant depuis peu à v la g je suis intéressé par ce projet qui peut contribuer à l’attrait touristique de la région ( entre Palavas et Sète) qui en a bien besoin.(une certaine paupérisation.. il faut préparer 2030)
    comment prendre connaissance de ce projet en réflexion et quelle concertation prévue avec les habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *