Le teckel a été attaqué dans la Gardiole, entre le coupe-feu où se trouve la citerne n°196 et le lieu-dit La Cible, à Frontignan, en direction de Balaruc-le-Vieux. Parmi les trois chiens, il y avait le meneur d’une petite meute des chiens de chasse aux sangliers dotés chacun d’un collier fluo et d’un GPS. « Ils étaient très maigres et très agressifs. Ils ont surgi d’un fourré en contrebas du chemin où mes parents étaient en ballade. Ils ont sauté sur Natsu, sous leurs yeux », témoigne la maîtresse du teckel.

Euthanasié