Phénomène dans Hérault : des millions de fourmis volantes amoureuses

Les photos sont spectaculaires et intrigantes, à l’image de celles immortalisées lundi sur la plage de Rochelongue, au Cap d’Agde, par Norbert Gimeno : des millions de fourmis volantes recouvraient le sable, avec ce commentaire amusé sur sa page Facebook : « Après les touristes, c’est les fourmis volantes qui envahissent les plages ».

Le même phénomène naturel a été localisé sur le littoral languedocien au Grau d’Agde, « dans l’eau, mais pas sur le rivage », dixit Virginie, mais également dans les terres, comme à Bessan ou encore à Bassan et à Boujan-sur-Libron, toujours dans le Biterrois, ainsi que du côté de Clermont-l’Hérault et de Canet, dans le Lodévois. Phénomène naturel, donc, puisque c’est la traditionnelle période d’essaimage des fourmis reines, nécessaire à la survie de l’espèce.

Fourmis ailées sexuées

Ces fourmis ailées, dites sexuées, « sont en pleine période de reproduction, explique Loïc Chéreau, bénévole au Groupe d’étude des invertébrés armoricains, le Gretia, Mâles et femelles se reproduisent alors dans les airs. ». Une fois la « besogne » accomplie, la femelle part à la recherche d’un lieu de ponte et s’attelle à la création d’une nouvelle colonie. Les mâles, eux, mourront quelques jours après l’essaimage… En règle générale, cela dure un à deux jours.

Elles sont des millions afin de multiplier les chances, et ainsi assurer la survie de l’espèce. Pendant ces deux jours d’invasion, ce n’est pas une, mais une dizaine d’espèces différentes qui sont entrées en période de reproduction dans l’Hérault. De plus, un automne très doux et la chaleur de ces derniers jours grâce à l’été indien ont fortement dopé le nombre de fourmis.

Des oiseaux attaquent

Prédateurs redoutables, les oiseaux qui sont à l’affût de l’invasion des fourmis tombées du ciel leur font payer un lourd tribut durant cette période. « Pour survivre quand on est une fourmi, il faut être très nombreuses », relève un spécialiste.

Plus agaçantes que méchantes, ces fourmis ailées ne sont pas considérées comme dangereuses. On recense sur les réseaux sociaux quelques cas de morsures. Reste que les mandibules des fourmis, même celles des plus grosses n’arrivent pas à transpercer l’épiderme humain.

Reste qu’il n’y a pas photo pour le choix de ces millions de fourmis ailées sexuées amoureuses, visiblement connaisseuses : le Cap d’Agde !

Un tronçon de plage noirci au Cap d’Agde. Photo Norbert Gimeno
Fourmis ailées amoureuses au Cap d’Agde. Photo Norbert Gimeno

7 Comments

  1. Si il y a des connaisseurs dans les parages, quelque-chose m’intrigue, j’ai toujours observé des débuts d’essaimage proche des fourmilières. Hors depuis que je suis petit j’ai rarement observé des fourmilières à la plage ???

    1. Pour creuser, l humidite facilite. Dailleurs c est souvent au moment des orages qu elles essaiment. On peut imaginer qu elles suivent l humidite —> plage ?

  2. J habite LATTES et voilà deux années consécutives que je suis envahie de fourmis volantes à l intérieur de ma maison j aimerai bien trouver une solution pour m en débarrasser ! !

  3. On ne parle pas des grosses fourmis noires qui envahissent egale ment nos jardins depuis quelques jours . Heureusement, avec la pluie elles semblent avoir disparu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *