Start-up : avec Numalis, Airbus investit à Montpellier

Fondée par Arnaud Ioualalen, docteur en informatique et ingénieur de recherche en mathématique, la start-up montpelliéraine Numalis, qui a mis au point le premier correcteur orthographie de calcul, a été choisie par Airbus Développement qui officialise ainsi son premier investissement à Montpellier.

Arnaud Ioualalen vous le confirmera : les ordinateurs ne sont pas infaillibles. « Ils calculent toujours avec une part d’approximation », explique le jeune dirigeant, « Un ordinateur ne reconnait pas 0,1 qu’il traduit en 0,100000024 avec une marge de 0,000000024… Aussi, plus on additionne ou multiplie, plus l’écart est important ».

Pour les secteurs de pointe

D’où l’intérêt d’anticiper les erreurs d’arrondi dans les secteurs de pointe (aéronautique, espace, défense, automobile, navires) qui utilisent des systèmes embarqués critiques et où la plus infime erreur de calcul peut avoir de lourdes conséquences… Numalis, créée en 2015, a ainsi développé à Montpellier, au sein du BIC, le tout premier correcteur orthographique pour les calculs, un outil innovant capable de détecter les problèmes de précision et proposant une correction automatiquement aux programmeurs.

Aéronautique, mais aussi espace et défense

Cette solution de pointe a intéressé le géant Airbus dont la filiale, Airbus Développement, dédiée au soutien des entreprises innovantes d’Occitanie, a décidé d’investir dans la start-up. Concrètement, Airbus a signé une convention d’accompagnement avec la société montpelliéraine, une première nationale hors Toulouse. La solution proposée par Numalis intéresse le géant français dans plusieurs secteurs : l’aéronautique bien sûr, mais aussi le spatial ou encore la Défense.

Prêt à 2% et carnet d’adresses

L’aide de l’avionneur à la start-up va se traduire par des prêts participatifs au taux fixe de 2%, sans garantie. « Airbus Développement apporte son expertise en terme de développement d’entreprise mais aussi son carnet d’adresses », a expliqué Dominique Ollinger pour Airbus Développement à notre confrère de l’Usine Digitale. Ce coup de pouce d’Airbus doit permettre à Numalis d’accélérer.

20 M€ de CA en 2022

La start-up, qui emploie actuellement une dizaine de salariés, vise un chiffre d’affaires de 15 à 20 M€ dans un délai de 3 ans et de monter à une quarantaine de salariés. Dans la foulée de la convention signée avec Airbus, Numalis va ouvrir en 2019 un premier bureau à Toulouse, puis un autre à Paris. La start-up montpelliéraine n’exclue pas une levée de fonds l’an prochain pour développer son activité à l’international.

Airbus Développement, une action régionale
– 1115 : le nombre d’entreprises soutenues par Airbus Développement depuis 1996
– 25% : la part des entreprises de la région Midi-Pyrénées.
– 18,8 M€ : l’investissement de l’avionneur dans les entreprises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *